Infected de THE THE

THE THE

Infected Infected (1986) ma note 

Après un premier (vrai) album mettant en avant les qualités de composition de Matt Johnson, la sortie de son album "Infected" fut celui de la consécration, le plaçant d'emblée comme l'un des meilleurs songwriters anglais, et plaçant son album comme l'un des meilleurs albums de la scène pop-rock anglaise. Et il faut avouer que cet album regorge de toutes les qualités du meilleur du son des années 80. Pour y arriver, Matt Johnson n'avait pas lésiné sur les moyens, avec d'une part en faisant appel à plus de 60 artistes (dont Neneh Cherry, jusqu'alors inconnue, tout comme le futur chanteur de Marillion, pour remplacer Fish) ainsi que dans la réalisation d'une série de clips sensationnels pour l'époque. C'était le début des grandes heures de MTV et le jeune anglais en a profité pour mettre en image chacune de ses chansons (permettant à de futurs réalisateurs de faire leur premier coup comme Mark Romanek et Tim Pope) et c'est bien dommage qu'aucune version DVD n'en soit sorti. Le fascinant clip de la chanson éponyme de l'album est une vraie réussite, avec un montage précurseur pour l'époque et ses images fortes, tournées dans la jungle péruvienne et dans les hauts plateaux boliviens.
La force de ces clips reposent également par la qualité et surtout la force des textes de Matt Johnson. Avec une écriture à la fois personnelles et engagée, cet album dénonce la corruption des âmes par tout ce qui nous tente: le pouvoir, le sexe, l'ambition, le désir simple de posséder. C'est d'ailleurs l'un des sujets de prédilection de Matt Johnson, comme il le clame dans l'introduction de DUSK (1993) avec "True Happiness this way lies": l'âme humaine est trop facilement plongée dans l'éternelle insatisfaction du moment présent: ce qui est acquis n'est plus à soi :). Et les textes politiques (et sociaux) font mouches et en sont même précurseurs: l'ambivalence de l'Angleterre, ancrée dans l'Europe mais la tête (et le porte-monnaie) tournée vers les USA (Heartland / Angels of Deception), la politique, la religion, et l'impérialsime américain (qui ne font qu'un), cause des conflits comme cet excellent "Sweet Bird of Truth", bande sonore prophétique pour la guerre du golfe… Cet album fut critiqué d'ailleurs son anti-américanisme primaire, ce qui valu d'ailleurs à son album suivant (Mind Bomb) d'âtre estampillé d'un sticker à contenu explicit sur le marché américain.
Quoiqu'il en soit, il faut lire et relire les paroles des chansons de The THE. Avec cette double vision plongeant le personnel dans le maelstrom socio-politique, Matt Johnson est sans contexte bien meilleur que le pédant Morrissey. Il incarne bien plus le sentiment incertain de sa compréhension du monde et de soi. Et en plus, il met parfaitement en musique ses doutes métaphysiques confirmant "Infected" comme l'un chef d'oeuvre des années 80.

Album parfaitement produit, avec cette fois-ci la guitare en avant (contrairement à "Soul Mining", mais aussi pas mal de cuivres, faisant sortir cet album de l'étiquette "New-wave" ou "Indie". Il y a une universalité musicale qui fait mouche tout en gardant cette noirceur sous-jacente, dévoilant la richesse et la profondeur de ses compositions.
Tout simplement l'un des albums que je préfère et dont je sais qu'il sera savouré comme lil le faut par son nouvel auditeur.


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Infected - 4:49
    2. Out of the Blue (Into the Fire)
    3. 5:10
    4. Heartland - 5:01
    5. Angels of Deception - 4:37
    6. Sweet Bird of Truth - 5:22
    7. Slow Train to Dawn - 4:14
    8. Twilight of a Champion - 4:22
    9. The Mercy Beat - 7:22
  • Line-up:
    • Voix: Matt Johnson
    • Guitares: Matt Johnson
    • Basse: Warne Livesey
    • Batterie: David Palmer
    • Clavier Dave Clayton
    • Guests Neneh Cherry, Tessa Niles, Roli Mosimann, Steve Hogarth...
  • Informations:
    • Sortie le: 17 novembre 1986
    • Produit par: Warne Livesey, Matt Johnson, Roli Mosimann & Gary Langan
    • Sur le label: Some Bizzare Records (Epic)
  • Genre: Indie, new-wave
  • Site officiel: http://www.thethe.com
  • Spotify : Infected
  • Le meilleur titre: Infected
  • Extrait en écoute:

... So  << >>  Nuevas Mezclas ...

revue de mes meilleurs albums par dcennies:
1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

-- ou --

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

Découvrez également: