Scary Monsters (and Super Creeps) de David BOWIE

David BOWIE

Scary Monsters (and Super Creeps)  Scary Monsters (and Super Creeps) (1980) ma note 

Ce quatorzième album studio de David Bowie fait suite la trilogie berlinoise ("Low", “Heroes” et "Lodger") et de sa sortie d'une période difficile (divorce, drogue) et de la recherche d'un nouveau son, plus commercial tout en restant expérimental.
C'est donc une approche à mi-chemin entre le rock et le new-wave, avec un retour de Tony Visconti à la production, après Brian Eno. Ce sont donc des morceaux plus direct, même si l'ombre du producteur "Eno" a laissé ses traces: certains des morceaux restent gâchés, triturés, faisant de chaque morceau un univers oppressant. Même si l'album a été enregistré à New-York, on ressent une atmosphère très contrastée et certains prétendent que c'est celle de Berlin qui se prolonge. Une orchidée dans une friche industrielle ou devant le mur de Berlin n'a pas l'éclat, ni la beauté que peut avoir cette même orchidée dans son milieu naturel. Mais c'est bien cette transposition dans un milieu hostile qui apporte une dimension subliminale, transcendante. C'est donc ce que l'on ressent à l'écoute de ce "Scary Monsters (and Super Creeps)". Un aspect de froideur mais aussi une grande viscéralité, entre les guitares de Robert Fripp et le chant parfois guttural du Thin White Duke. David Bowie brouille les pistes avec une approche très dystopique: faire allusion à Major Tom (Ashes to Ashes), reprendre un de ses vieux morceaux (Scream Like A Baby), celui d'un autre (Kingdom Come, de Tom Verlaine) avec le son de l'époque et des expérimentations musicales, portées par les guitares de Robert Fripp ou des claviers dissonants, comme sur le splendide "Ashes to Ashes". Et dire que petit, je restais bouche-bée devant ce clip, ne comprenant pas la musique ni le personnage, avec une certaine appréhension mais une fascination certaine.

Et c'est sur cette ambivalence et cette confrontation que David Bowie a construit cet album: celui de plaire et de déplaire, avec la volonté de redevenir "pop" tout en restant expérimental.
Au final ce Scary Monsters (and Super Creeps) reste tout simplement intemporel.

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. It's No Game (No. 1) - 4:15
    2. Up the Hill Backwards 3:13
    3. Scary Monsters (and Super Creeps) - 5:10
    4. Ashes to Ashes - 4:23
    5. Fashion - 4:46
    6. Teenage Wildlife - 6:51
    7. Scream Like a Baby - 3:35
    8. Kingdom Come - 3:42
    9. Because You're Young - 4:51
    10. It's No Game (No. 2) - 4:22
  • Line-up:
    • Chant: David Bowie
    • Guitares: Carlos Alomar et Robert Fripp
    • Basse: George Murray
    • Batterie: Dennis Davis
    • Clavier David Bowie et Andy Clark
    • Guests Tony Visconti, Pete Townshend, Chuck Hammer,Roy Bittan et Michi Hirota
  • Informations:
    • Sortie le: 12 septembre 1980
    • Produit par: Tony Visconti & David Bowie
    • Sur le label: RCA
  • Genre: Pop-Rock
  • Site officiel: http://www.davidbowie.com
  • Spotify : Scary Monsters (and Super Creeps)
  • Le meilleur titre: Ashes to ashes
  • Extrait en écoute:

... Drama  << >>  Discipline ...

revue de mes meilleurs albums par dcennies:
1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

-- ou --

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

Découvrez également: