Hossanas from the basement of Hell de KILLING JOKE

KILLING JOKE

Hossanas from the basement of Hell Hossanas from the basement of Hell (2006) ma note 

Killing Joke fait partie de ces groupes cultes qui a influencé bon nombre de groupes (Nirvana, Metallica, Marilyn Manson, Ministry, Rammstein, entre autres), et ce n'est pas si anodin que cela que Dave Grohl participe à l'album suivant (celui de 2003), les 2 albums les plus bruyants du groupe.

On n'ose croire que Jaz Coleman, le chanteur de Killing Joke (qui se fait appeler maintenant TheBlackJester) dirige également l'orchestre symphonique de Prague, écrit des opéras pour la reine et adapte à la sauce symphonique les plus grands groupes de rock (Pink Floyd, led Zep et The Doors) ou pour Disney (Mulan). Et c'est pourtant vrai.
Ce "Hossanas from the basement of Hell" n'est pas le recueil de chants de louanges et d'acclamation de la musique divine, mais bel et bien des cris d'orfraie venant de la musique des ténèbres. Féru d'occultisme, le chanteur scande de sombres paroles sur une musique des plus bruyantes.
Ce douzième album se résume à des murs de guitares en avant, un chant guerrier et un rythme hypnotique à réveiller les morts. La blague qui tue n'a pas fini de vous tourmenter des fin fonds de l'enfer…
Planquez les enfants et certains parents aussi!

Informations sur l'album:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 | 2022 |  }

Découvrez également: