Comedian de WITHOUT WAVES

WITHOUT WAVES

Comedian Comedian (2022) ma note 

Attention, ce disque risque de provoquer quelques crises de démences, ou du moins, de nombreuses incompréhensions de la part de son auditeur, tant ce groupe américain explore de nouveaux territoires musicaux. En effet, après un premier disque remarqué il y a 5 ans de cela, et qui avait capté mon attention avec leur sublime complainte "Us against" (disponible sur ma compilation de l'infreduptible, version 2O17), voici que ces américains de Chicago nous mettent un métal audacieux et tumultueux entre nos frêles oreilles.

Comme indiqué, Without Waves déploie un métal alambiqué aux influences tranchées, entre un math-rock et une sorte de hardcore down-tempo, un peu comme le faisait Deftones. Musicalement, on est quand même plus proche d'un Tool sous acide joué par les Strapping Yound Lad, à savoir intellectuel et brutal. Les premiers morceaux commencent en effet pied au plancher et dérapent sur de magnifiques tête à queue nous propulsant dans une atmosphère post-métal et atmosphérique du plus bel effet. C'est véritablement la marque de fabrique des Without Waves, ce riff mélancolique, qui va et qui vient et qui se mue peu à peu en rage animale. La nouvelle griffe que le groupe apporte est cette inclusion (plus ou moins indicible) de tics musicaux qui viennent ponctuer en contre-point chaque mélodie, par ces notes dissonantes de guitare, ou de rythmique inhabituel.
Cet album me rappelle le terrifiant "Terria" de Devin Townsend, et que dire de ce splendide ".algorithm" fortement influencé par le "Blackjazz" de Shining (no). C'est dire que leur musique est ultra-technique, non pas dans la virtuosité de l'exécution des notes (comme à la Dream Theater), mais plus dans une approche de construction mathématique et d'atomisation des éléments composant ces mélodies. L'influence des norvégiens plane sans contexte sur cet album où les américains démontrent leur volonté de déconstruire leur musicalité d'origine pour proposer un nouveau mélange de métal en fusion, une nouvelle musique.
Bref, tout ce que j'aime dans le métal: à la fois innovant, saignant, animal et cérébral.

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Good Grief 05:27
    2. Animal Kingdom - 03:57
    3. .Algorithm - 05:02
    4. Set & Setting - 07:09
    5. Sleep Deep - 04:34
    6. Do What Scares You - 06:48
    7. Sleight In Shadows - 04:09
    8. Day 15 - 05:16
    9. Worlds Apart - 05:20
    10. Seven - 07:37
  • Musiciens:
    • Chant et Guitare: Anthony Cwan
    • Guitares: Zac Lombardi
    • Basse: John Picillo
    • Batterie: Garry Naples
  • Edition:
    • Sortie le: 
    • Durée: 55:24
    • Produit par: Without Waves and Rollin Weary
    • Sur le label: Prosthetic Records
  • Genre: Experimental metal
  • Site officiel: https://www.facebook.com/withoutwavesmusic/
  • Spotify : Comedian
  • Le meilleur titre: Do What Scares You
  • Extrait en écoute:

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 | 2022 |  }

Découvrez également: