Antics de INTERPOL

INTERPOL

Antics Antics (2004) ma note 

Réactualiser le son d'un groupe illustre est pour tout groupe une vraie gageure et les critiques (et maintenant les réseaux sociaux) ne se privent pas de crier au loup, surtout si c'est pour ne rien apporter et de pomper allégrement le répertoire, leur son ou leur look. Et quand on s'inspire de près ou de loin à Joy Division, on touche à l'un des groupes les plus cultes au monde, qui a inspiré tout le mouvement new-wave et du rock indépendant en général. Il faut donc ne pas se louper et arriver à maitriser la bête et démontrer que l'on rend service et hommage au groupe, et non un simple pompage et de se servir à ses propres fins.

Et c'est la gageure que réussie INTERPOL: décrasser et raffiner le son rugueux et dépressif de Joy Division pour en faire un produit de luxe. Pour y arriver, Interpol s'est également inspiré d'un autre groupe, plus glamour, afin d'apporter cette touche. Je fais référence au son des premiers Duran Duran (Rio, notamment), qui a justement ce côté glamour et superficiel. Interpol allie donc profondeur musicale et superficialité synthétique du papier glacé des magazines deluxe, rendant ainsi le son d'Interpol de première classe.
Entre mélodies solaires et riffs plus agressifs ("slow hands") avec ses motifs répétitifs qui rappellent ceux de leur illustre influence. Interpol nous sort des caniveaux de Manchester pour nous porter haut dans les gratte-ciels new-yorkais. L'ambiance cold-wave demeure mais Interpol nous offre un sentiment de sérénité, une sorte de sensation à l'opposé du spleen. Pas celui du simple bonheur, ni du bonheur absolu mais de quelque chose de plus sérieux, incertain et fragile, auquel on ne croit pas, comme celui qu'on ne pouvait croire ces américains de raviver la flamme du groupe culte ultime.


Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Next Exit - 3:20
    2. Evil - 3:35
    3. Narc - 4:07
    4. Take You on a Cruise - 4:54
    5. Slow Hands - 3:04
    6. Not Even Jail - 5:46
    7. Public Pervert - 4:40
    8. C'mere - 3:11
    9. Length of Love - 4:06
    10. A Time to Be So Small - 4:50
  • Line-up:
    • Chant: Paul Banks
    • Guitares: Daniel Kessler et Paul Banks
    • Basse: Carlos Dengler
    • Batterie: Sam Fogarino
  • Informations:
    • Sortie le: 27 septembre 2004
    • Produit par: Peter Katis & Interpol
    • Sur le label: Matador Records
  • Genre: Indie
  • Site officiel: http://interpolnyc.com/
  • Spotify : Antics
  • Le meilleur titre: Narc
  • Extrait en écoute:

... Damnation  << >>  The Dresden Dolls ...

revue de mes meilleurs albums par dcennies:
1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

-- ou --

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 |  }

Découvrez également: