Images & Words de DREAM THEATER

DREAM THEATER

Images & Words Images & Words (1992) ma note 

Deuxième album de Dream Theater et celui de la consécration pour ces musiciens hors du commun. Pourquoi hors du commun? Tout simplement de par leur cursus universitaires où ils sont sortis lauréats de la "Berkeley School of Music" (l'équivalent de notre conservatoire de Paris), et que par leur technique et sens de la mélodie, ils sont arrivés à écrire en moins de 5 ans de carrière l'un des albums les plus influents du métal progressif.

L'album "mètre étalon" du métal progressif

Ce "Image and Words" n'est pas le précurseur du Métal progressif (encore que…) mais c'est en tous les cas celui qui donne les lettres de noblesses à ce style. Je le considère même comme le "métre étalon" du genre. Tout album du genre est forcément comparé à un moment ou un autre, à "Images & Words", et rares sont ceux qui arrivent à être à la hauteur de cet album, et de leurs musiciens.

La recette Dream Theater

Pour résumer musicalement le son du groupe, il suffit de reprendre les influences de ses musiciens. Vous prenez donc d'un côté la musique du groupe YES, avec son prog pompeux, sa grandiloquence et sa multitude de notes, ajoutez-y la percussion d'un Rush et mettez tout cela à la vitesse d'un Iron Maiden, et vous obtiendrez peut-être du Dream Theater. Mais en fait non. C'est plus complexe que cela. Ils sont arrivés à développer leur style, à savoir trouver l'alchimie entre technicité et mélodie. C'est donc par essence une musique pris de tête mais la force de cet album est d'avoir su mettre en avant l'efficacité du riff, du roulement de batterie, de la dynmaique de la basse et de l'émotion du piano et des envolées de claviers.
Les mélomanes ne peuvent qu'apprécier (surtout ceux quand ca bouge), et les musiciens en herbe peuvent se désoler et retourner à leurs premières études de solfège tellement que les compositions musicales sont époustouflantes.

De la bravade et des trips absolus

Comme on peut s'en douter, ce style musical laisse souvent la place à une démonstration inutile des talents des musiciens. A ceci près que pour cet opus rien n'est superflu: ces bravades sont essentiels au développement de chaque morceau: tout y est parfaitement construit. John Myung (basse) et Mike Portnoy adapte le rythme pour mettre en avant la guitare ou les claviers au moments opportuns.
Des morceaux comme "Metropolis Part 1" continue de me faire tripper comme au premier jour. Cette joute ébouriffante entre claviers et guitares dans laquelle Kevin Moore décide de faire un "mawashi geri" stupéfiant en inversant les forces et son jeu. Cette bravade de jeu renversé est du pur génie. Un truc à vous écœurer d'apprendre votre solfège et de continuer à massacrer ces touches noires et blanches. C'est du pur bonheur à chaque écoute, car quelque soit le prisme de votre écoute, vous avez l'impression d'en découvrir un peu plus tout en ne comprenant pas comment ils arrivent à jouer ensemble aussi bien.

Pour conclure Ce "Images & Words", c'est cela: la pure démonstration de supers musiciens au service d'une mélodie en furie. Il y a cet équilibre parfait de la technicité et de l'efficacité mélodique, au service du du beat ravageur. Et comme je l'ai indiqué plus haut: l'album référence du métal progressif.

Informations sur l'album:

  • La Track-list:
    1. Pull Me Under - 8:14
    2. Another Day - 4:23
    3. Take the Time - 8:21
    4. Surrounded - 5:30
    5. Metropolis—Part I: The Miracle and the Sleeper - 9:32
    6. Under a Glass Moon - 7:03
    7. Wait for Sleep - 2:31
    8. Learning to Live - 11:30
  • Line-up:
    • Chant: James LaBrie
    • Guitares: John Petrucci
    • Basse: John Myung
    • Batterie: Mike Portnoy
    • Claviers Kevin Moore
  • Informations:
    • Sortie le: 7 juillet 1992
    • Produit par: David Prater
    • Sur le label: Atco (Atlantic Records)
  • Genre: Métal progressif
  • Site officiel: http://www.dreamtheater.net/
  • Spotify : Images & Words
  • Le meilleur titre: Metropolis, Pt. 1: The Miracle and the Sleeper
  • Extrait en écoute:

... The Art Of Rebellion  << >>  Broken ...

revue de mes meilleurs albums par dcennies:
1970 | 1980 | 1990 | 2000 | 2010 | 2020 }

-- ou --

revue de mes albums chroniqués ces dernières années:

< | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 | 2020 | 2021 | 2022 |  }

Découvrez également: