FREAK KITCHEN en concert au Divan du Monde

FREAK KITCHEN

Enthousiasmé par leur dernier album "Cooking with pagans" (plus je l'écoute, plus j'aime cet album), je n'ai pas voulu raté le concert de Freak Kitchen sur Paris, sachant que leur leader Matthias est un véritable bout-en-train, capable des pires facéties sur scène.

Et pour cette venue à Paris, Juanjo Guarindo, le créateur de la bédé BlackSad, est venu faire quelques dessins, et même venir jouer de la gratte!

Avec une première partie gentillette de la part d'Aymeric Silvert (en mode trio, sans clavier, avec du coup un son un peu trop basique), la salle s'est rempli peu à peu pour accueillir ces suédois chevelus qui ont déjà plus de 20 ans d'existence. Avec en intro la splendide vidéo de "Freak of the Week" réalisé par le dessinateur espagnol Juanjo Guarindo (qui vit à Paris), la température monta d'un sacré cran.

Tout comme Devin Townsend vu quelques jour plus tôt, on voit que Matthias est un fou joyeux, débitant à une vitesse folle ses blagues et anecdotes. On voit qu'il prend un véritable plaisir sur scène et qu'il ne manque pas d'auto-dérision (mauvais branchement de câble et de sa tête toute ronde et chevelu; entre celle d'un Chihuahua et la chose de la Famille Addams). Avec de bon gros riffs et quelques incartades techniques sur des mélodies pop, Freak Kitchen est vraiment un groupe métal qui a tout pour plaire à un auditoire très large et c'est surprenant de les voir jouer dans une si petite salle. Certes, leur dernier album est nettement au dessus des précédents, mais quand même, les anciens morceaux joués sont aussi faciles d'accès et donnent envie de taper du pied.

Freak Kitchen a déroulé parfaitement son set, avec en bonus à la clé l'intervention du dessinateur Juanjo Guarindo, tout d'abord dessinant à la volée les 3 musiciens, puis en venant jouer sur le terrible morceau "Goody Goody".
Pour le final, Freak Kitchen revint mais c'était Matthias derrière les fûts, et le batteur à la basse et enfin Christer au chant, et à la guitare pour jouer le désopilant "New haircut" et pour finir en trombe (en mode normal) avec Appetizer et Murder Groupie.

La set-list:

  1. Intro: Freak of the Week video
  2. Propaganda Pie
  3. Walls of Stupidity
  4. Sloppy
  5. (Saving up for an) Anal Bleach
  6. God Save the Spleen
  7. Nobody's Laughing
  8. Private Property
  9. Teargas Jazz
  10. Chest Pain Waltz
  11. Ranks of the terrified
  12. Speak When Spoken To
  13. Freak of the Week (avec Juanjo Guarindo dessinant Mattias)
  14. Porno Daddy (avec Juanjo Guarindo dessinant Christer)
  15. Razor Flowers (avec Juanjo Guarindo dessinant Björn)
  16. Goody Goody, avec Juanjo Guarindo à la guitare
  17. -- Encore: My New Haircut
  18. -- Encore: Appetizer
  19. -- Encore: Murder Groupie

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/589

Fil des commentaires de ce billet