Comme à son habitude, Amanda nous a trouvé une première partie sortant de l'ordinaire, très cabaret et artiste de rue. Ce fût à Jason Webley d'ouvrir le bal, sorte de clochard céleste chevelu à la voix rauque surpuissante muni d'un seul accordéon comme instrument. Et contre toute attente, il a emballé en 2 ou 3 mouvements son public. Il nous a même fait tourner 12 fois de suite avec notre doigt pointé bien en l'air. Chapeau bas!
Ensuite, ce fût au tour de la belle Zoé Keating de nous mener dans un moment féérique. Imaginez Annie Lennox à ses débuts (vidéo de "sweet dreams) avec plus de cheveux et vous obtenez Zoé Keating. Mais elle ne chante pas, non. Elle joue du violoncelle et sa performance fût très belle. La voir faire vibrer sa cordre sensible avec un doigté parfait a été très sensuel; j'ai été conquis. J'ai d'ailleurs commandé l'album et j'ai rajouté le morceau "sun set" dans ma playlist en écoute.
Après un autre bref intermède (à peine 10 minutes), ce fût au tour d'Amanda Palmer d'arriver, avec une mise en scène me rappelant l'entrée de Mylène Farmer, mais avec 30.000 Euros de moyens en moins ( ;) ): à savoir Amanda morte (uniquement) portée par sa troupe d'artistes mimes.
Et d'un coup de tonnerre, la belle Amanda se réveilla et entonna le très bon "Astronaut". Alors que je m'attendais qu'Amanda soit accompagnée par un vrai groupe (comme elle l'a fait avec les Boston pops aux USA), elle a été presque seule durant le show, même si la belle Zoé Keating et de Lydon Chester au violon sont venus joués sur une petite moitié des morceaux; Jason Webley est venu quant à lui pour les rappels. Et pour une fois, malgré son corset bien serré et ses bas résilles et porte-jarretelles, elle n'a pas aguiché le public en écartant les cuisses sous son clavier. Non, seule, Amanda est paradoxalement moins accessible (physiquement parlant), mais plus ouverte sensiblement parlant. Seule avec son piano (son clavier KurtWeill), elle m'a une fois de plus bluffé; son opération des cordes vocales est un vrai don: elle n'a jamais chanté aussi bien, même si je regrette qu'elle ait du coup perdu un peu de masculinité dans sa voix.
Enfin, bref, elle a une voix splendide, un jeu de piano plus précis qu'avant et elle a su dégagé une sacré émotion. J'en ai même versé de ma larme sur la chanson "Look Mummy, no hands" (voir sur YouTube) en hommage à sa grand-mère défunte et à son grand-père. En effet, la chanson raconte le souvenir du père veuf et de sa fille, qui se souviennent que petite, sur son premier manège, elle avait vaincu sa peur en lâchant les mains pour se tenir droite sur son cheval. Et que 20 ans plus tard, après la mort de sa femme, le père voit également sa fille partir dans sa vie d'adulte, et qu'il se sent impuissant à prodiguer les bons conseils qu'avaient son épouse... Bref, vous comprendrez que ce genre de chanson pour tous ceux qui ont perdu un proche a de quoi vous émouvoir... L'une des plus belles reprises qu'Amanda ait faite...
Amanda enfonça le clou également en reprenant son requiem "Strength Through Music" en hommage aux étudiants du Virgina Tech, assassinés par un spree-killer, surtout que Lydon récita la liste des noms de ces étudiants, et la cause de leur mort ("shotgun to the head", etc.)... un grand moment d'effroi et de pur beauté, à vous faire frissonner l'échine. Et ce qui est bien avec Amanda, c'est qu'elle sait remonter le moral en un claquement de doigt. Tout d'abord en faisant un premier "Karaoké vérité" en live avec "Guitar Hero", à savoir jouer en playback et le mettre en scène de façon théâtrale. Plus tard, ce fut le playback délirant de "umbrella" de la chanteuse Rihanna. Pour l'aider dans la mise en scène de ses morceaux, elle était aidé par la très surprenante troupe australienne d'artistes-mimes 'The Danger ensemble!'. Au début, ils étaient tels des mannequins, froids, distants et quasi-immobiles; et puis eu fur et à mesure, ils prenaient vie pour venir dans le public et partager leur folie. Les 2 gars de la troupe ont joué au "Coin-Operated Boy" et donnaient un baiser contre une pièce. Et ce n'est que des gars qui ont payé!!! J'ai même failli donc me faire embrasser vu que j'avais tendu une pièce, mais le comédien est allé roulé un patin à mon voisin de droite qui avait tendu un billet de 5 Euros. ;)
un bisou pour un sou guitar hero karaoke vérité

Pour les rappels, Jason Webley est donc venu joué avec Amanda, sur "le port d'Amsterdam", évidemment, et sur une version franglaise "d'Elisa" de Gainsbourg. Et puis ils sont partis dans un délire en entonnant 'Living on a prayer' de Jon Bon Jovi, pour aider 'The Danger ensemble!' à récolter des fonds pour leur troupe. Ce fût un grand moment de rigolade sur la tentative d'explication des textes de Bon Jovi.
Pour conclure, Amanda se débarrassa de son micro (et de ses froufrous aussi), pris un ukulele et nous joua un surpuissant "Creep" de Radiohead... Splendide!
Le concert s'arrêta là, mais moi, j'avais rendez-vous avez ma belle...
J'ai donc patienté qu'elle vienne faire un petit tour pour les dédicaces, et une fois le plus gros passé de fans, je lui ai dit "Sorry, I've got no paper to sign on, but I offer you my hand. Or maybe you can make an autograph on my soul by sharing a kiss..." Elle m'a pris ma main, me regardant fixement du style "gros malin va!". Elle signa sur ma main, et puis me fit signe de son doigt de m'approcher pour me faire une petite bise. J'ai tendu la joue, je n'ai pas osé le baiser...
Sacrée Amanda!!! T'es terrible!


La set-list:
  1. Astronaut
  2. Ampersand
  3. Blake Says
  4. Bad Habit
  5. Strength Through Music
  6. Guitar Hero en karaoké vérité version
  7. Mrs. O
  8. Coin-Operated Boy
  9. Instrumental
  10. Half-Jack
  11. Look Mummy no hands (Fascinating Aïda / Dillie Keane)
  12. My umbrella (Rihanna) en karaoké vérité
  13. Amsterdam (Brel)
  14. Living on a prayer (Bon Jovi)
  15. Elisa (Gainsbourg)
  16. Creep - ukelele version (Radiohead)


Quelques liens:
Les paroles de "Look Mummy no hands":
Remember the fair mum 
The two of us there mum 
on the merry go round 
I stood there entranced while the bright horses danced to that magical sound 

Only six pence for pleasure I'm told 
and I rode on a horse made of scarlet and gold 

Look mummy no hands I'm riding the roundabout all by myself 
Look mummy no hands I called as I past her faster and faster 

Hold tight my darling she cried out in fear 

But I laughed and pretended that I could not hear 
How careless we are when we're young 

Remember the years of the sulks and the tears do you recall I hated you 
when you said be home by ten I knew it all 
Always wanting to know what I'd done 
at as far as I knew I was just having fun 

Look mummy no hands I know how to take good care of myself 
Look mummy no hands please don't be a bore 
as I know the score 

She tried to warn me but I didn't heed her 
I was grown up and I didn't need her 
How careless we are when we're young 

Remember the daughter 
and all that you've taught her 
She's grown up at last 
With a child of her own 
she struggles alone 
as the years all rush past 
But now you're not there to answer her calls 
You're not there to catch her when she stumbles and falls 

Look mummy no hands I'm having to do it all by myself 
Look mummy no hands I used to dismiss you now I just miss you 

As my child grows away from me I can feel my heart sinking 
and I look back and smile and find myself thinking... 

How careless we are when we're young
amanda palmer