Voilà, c'est un mal français: nous avons des entreprises qui prospèrent, qui arrivent à se démarquer sur le marché mondial et en 2 ou 3 ans, patratra, c'est la crise!
Pourtant, le point commun entre Matra, Air France, Alsthom, Alcatel et maintenant Airbus, c'est qu'à un moment donné, l'Etat a décidé de placer un de ses hommes à lui, en remerciement pour ses bons et loyaux services.

Lire la suite