Mot-clé - Living Colour

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 mars 2013

Living Colour en concert au New Morning

Living Colour était de retour à Paris dans leur salle fétiche: le New Morning. Ils fétaient les 25 ans de leur premier album "Vivid".
Et malgré le froid ambiant et la région parisienne bloquée sous la neige, mes "blacks" favoris ont brisé la glace!

Lire la suite...

lundi 14 décembre 2009

Living Colour en concert au Trabendo

J'avais prévenu mon frère: "tu vas rater le concert de l'année"! Et aucun doute la-dessus: Living Colour en concert est ce qui se fait de mieux en ce moment!
C'est du bonheur à l'état pur! Sans doute l'un de mes meilleurs concerts, si ce n'est le meilleur.

Lire la suite...

lundi 28 septembre 2009

L'album du mois: Living Colour - The chair in the doorway

Après toutes les mièvres nouveautés de la rentrée, il n'y a qu'un seul album qui a survécu à mes oreilles sélectives: le nouveau Living Colour!

Living Colour - The chair in the doorwayLiving Colour - The chair in the doorway

Les albums de Living Colour se font rares, c'est leur cinquième album en 20 ans de carrière, alors qu'ils tournent en moyenne tous les 2 ans dans nos contrées depuis leur reformation au début des années 2000. Le précédent album "Collideoscope" date de 2003 et je suis donc tout heureux d'avoir ce nouvel album entre les mains.
La pochette est cartonnée, toute fine (sans doute pas pratique pour la vente en crèmerie) et reprend dans le livret interne les différentes illustrations gagnantes du concours qu'ils avaient lancés à leurs fans l'an passé, à savoir d'imaginer la pochette pour "The chair in the doorway", un peu comme l'avait fait Korn il y a 10 ans de cela avec "Issues".
Musicalement, l'entame de l'album est sombre, compacte et sans concession. Malgré quelques intro teintées d'électro, ce n'est plus du crossover soul-funk-métal mais bel et bien du rock, avec de bons gros riffs de guitares et des rythmes lourds. Ceux qui avaient entendu en avant-goût le single "Behind the sun" avec sa guitare ciselée et la voix soul de Corey Glover vont être surpris.
En effet, les trois premiers morceaux sont rentrent dedans et développent un son paradoxal, à la fois sale mais incontestablement très travaillé. Le refrain "Burned Bridges" rappelle la violence du morceau "Time's up" et sera sans doute une véritable tuerie sur scène. Les morceaux suivants sont de la même noirceur, avec une agressivité à fleur de peau, qui laisse deviner une âme en mal-être. Il faut attendre le morceau "Young Man" pour avoir un peu d'âme de funk et de soul, mais comme le précédent album, c'est plus le rock qui domine, avec une rythmique à contre temps, qui s'éloigne des racines blacks des musiciens de Living Colour. Je regrette que la plupart des nouveaux morceaux n'ont plus ces breaks merveilleux qu'avaient les précédents albums, où par moments, une lueur éclaboussait de sa beauté toute la noirceur du rock. Fini le temps des mélodies mélancoliques (à part l'excellent "Method") comme ils savaient si bien faire; avec "The Chair...", c'est l'heure de la rage, les compositions sont plus compactes et cohérentes, tant dans la forme que le son.

La deuxième partie de l'album est toutefois plus crossover, avec déjà ce fameux "Behind the sun" limpide et très pop. On y ressent une forte influence du blues et du funk dans "Bless those (anciennement "either way" lorsque joué en live)" ou "Taught me". Et même si Vernon Reid part dans de gros solo de guitares démoniaques à la limite du n'importe quoi, la magie Living Colour opère.
C'est certes un album sombre, désabusé, qui possède une énergie efficace, et qui me donne l'envie incontestable de les revoir sur scène.
Vivement décembre!

La track-list:

  1. Burned Bridges
  2. The Chair
  3. DecaDance
  4. Young Man
  5. Method
  6. Behind the Sun
  7. Bless Those (Little Annie's Prayer)
  8. Hard Times
  9. Taught Me
  10. Out of Mind
  11. Not Tomorrow
  12. Asshole (Hidden track)

Quelques liens:

jeudi 6 novembre 2008

Living Colour en concert au New Morning

living colourEn ce mercredi 5 Novembre 2008, jour de l'élection de Barack Obama, Living Colour (le groupe afro-américain de référence en rock fusion) donnait un concert au New Moring à Paris. En rentrant sur scène, Vernon Reid, le guitariste annonca: "This is a special day for us" et effectivement ce fût un concert spécial, voir exceptionnel.
Je suis fier de pouvoir dire: "I was there and, YES, WE CAN"!

Lire la suite...

lundi 25 février 2008

I'm a (Wii) Guitar Hero!

Pour mon anniversaire, j'ai été gâté! Hormis une fort jolie montre, j'ai reçu le jeu Guitar Hero avec la guitare Wii.
Après une mise en main assez laborieuse (c'est vraiment pas évident au début), je m'éclate désormais à jouer au Guitar Hero des bacs à sables. Une chose est sûre, cela ne va pas trop aider à mieux jouer de la vraie guitare, mais je vais surtout faire moins le ridicule en fin de soirée en faisant de la Air Guitar!

Lire la suite...

mardi 11 septembre 2007

Des chansons qui comptent ,vol.8

living colourOn a tous quelque chose de Tennessee... disait l'autre. Enfin, on a surtout à un moment donné, une chanson, un air, un refrain qui vous hante et qui vous marque pour pas mal de temps.
Ce mois-ci, je ne vous propose qu'une seule chanson, créée par Living Colour en 2003, en hommage aux victimes du 11 septembre 2001...

Lire la suite...

vendredi 16 février 2007

Des chansons qui comptent, vol.1

On a tous quelque chose de Tennessee... disait l'autre. Enfin, on a surtout à un moment donné, une chanson, un air, un refrain qui vous hante et qui vous marque pour pas mal de temps. J'ai donc décidé de créer une petite rubrique mensuelle (avec ma play-list, et la découverte de mes oldies") ou je vous expose quelques de mes chansons favorites. Ce mois-ci, pour commencer, 2 chansons où j'aime être seul à les écouter, en fin de fin de soirée:
  • The The "This is the day"
  • Talking Heads "Memories can't wait".

Lire la suite...