Mot-clé - Killing Joke

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 avril 2012

KILLING JOKE - mmxxii

KILLING JOKE - mmxxiiKILLING JOKE - mmxxiima note

C'est le quinzième album studio de ce groupe punk légendaire qui a su traversé (et même créé) les styles et les modes. Avec la mort de Paul Raven en 2007, Killing Joke est revenu avec son line-up original et a retrouvé ses sonorités d'origines.
En effet, ce MMXXII est dans la pure lignée de leur précédent album "Absolut Dissent", à savoir un revival punk new-wave de leur début avec le son des années 2000.

Lire la suite...

dimanche 9 janvier 2011

Revue de 2010, année de la pisse

mes lauréats 2010

Bonne année à tous. Que 2011 soit sous le signe de la reprise; de la paix et d'une bonne santé pour vous et tous vous proches.

Avant d'entamer ses bonnes résolutions, petit retour en arrière sur 2010, sur le peu que j'ai apprécié. En effet, il faut l'avouer, d'un point artistique, l'année 2010 a été aussi plate que l'économie mondiale. Que cela soit musical ou cinématographique, rares sont ceux qui prennent des risques et proposent quelque chose de neuf. J'ai en finalité acheté très peu de CD cette année (moins de 20 alors que je dépasse la trentaine en moyenne), ni même de DVD... Ce n'est pourtant pas dû à une hausse de téléchargements illégaux de ma part... Non, l'année 2010 fût vraiment une année de merde.
Espérons que 2011 sera fait d'un autre métal... ;-).
Alors voici mes tops 2010:

Lire la suite...

mardi 28 septembre 2010

Killing Joke - Absolute dissent

 Absolute dissentKILLING JOKE - Absolute dissent ma note

Les fans de la blague mortelle le savaient depuis 2 ans avec le retour de Youth à la basse: c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs soupes... Et les mauvaises langues diront que justement, cette galette est bien liquide, surtout avec la mise en bouche de l'EP "In Excelsis", marquant un retour aux sources bien prononcés avec une production mettant au même plan guitare, chant et rythmique.

Lire la suite...

Killing Joke en concert au Bataclan

Les papys du punk sont de retour et ils ont entamé leur nouvelle tournée à Paris, au Bataclan.
Après la mort tragique de Paul Raven fin 2007, Killing Joke s'était reformé selon le line-up original et après une série de concerts commémoratifs en 2008, ils ont enregistré le tout dernier né "Absolute Dissent", qui est disponible depuis ce lundi.
Ce nouvel album marque d'ailleurs le retour au son de leurs débuts, et un son rèche et tribal. Et ce n'est donc pas étonnant que cette tournée soit également très axée sur les premiers albums.

jaz looks

En entamant avec "Tomorrow's World", le son était donné: il fallait réviser les 2 premiers albums et le tout dernier. C'est un peu dommage de balayer 30 ans de carrière aussi rapidement. Mais bon, Jaz est parfois tête de mûle dans ses choix et Youth doit bien l'aider à rejouer les bons vieux morceaux.
Ma préférence va de loin à tous les morceaux après "Fire Dances", et là, je n'ai eu que les démoniaques "Pandemonium" et "Asteroid" à me mettre sous la dent. Heureusement, il y a eu les incontournables "Requiem", "The Wait" et "Psyche", mais au final, j'ai senti les Killing Joke pas encore dans leur peau.
Le son n'était pas excellent. Jaz Coleman a mis une tonne de reverb dans sa voix et quand il nous parlait entre chaque morceau, nous ne comprenions que dalle! Preuve également qu'ils étaient en plein rodâge, ils ont d'ailleurs intervertis 2 ou 3 morceaux par rapport à la setlist écrite au sol et ils ont même écourté le concert (qui aurait dû se terminé par "Endgame"); laissant le public assez fort mécontent d'ailleurs...

La setlist: (27 sept. 2010; Bataclan, Paris, France)

  1. Tomorrow's World
  2. In Excelsis
  3. WarDance
  4. Change
  5. Bloodsport
  6. Primitive
  7. European super State
  8. This World Hell
  9. The fall of Because
  10. The Raven King
  11. Requiem
  12. The Great Cull
  13. Madness
  14. Fresh Fever from the skies
  15. Asteroïd
  16. Depth charge
  17. The Wait
  18. Psyche
  19. Pandemonium

Quelques liens sur Killing Joke

samedi 11 octobre 2008

Ma playlist du mois d'Octobre, part 1

Pour entamer ce mois d'Octobre, je me suis acheté quelques compiles, lives et rééditions. Mise à part l'arnaque Bowie, 3 redécouvertes majeures du rock!
   

Lire la suite...

samedi 27 septembre 2008

Killing Joke en concert au Trabendo

Après plus de 30 ans de scène et de furie, Killing Joke est de retour! Et pour 2 concerts en plus avec deux thèmes différents: l'un dédié à leur tout début, l'autre à leur dernière décennie musicale. J'aurais bien aimé faire les 2 dates, mais de mariage de Swen et Alexandra m'oblige à n'assister qu'à leur premier.
Jaz & feu Paul Raven C'est donc avec un peu de dépit que j'ai assisté à leur soirée "revival" de leurs débuts. Ce n'est pas ma période préférée, d'autant plus qu'ils se sont concentrés sur les 3 premiers albums, à saoir ceux d'avant le cultissime "Night Time"; dommage...
Enfin bon, Killing Joke s'est reformé avec son line-up original (Jaz, Geordie, Paul & Youth), je ne vais pas faire la fine bouche d'autant plus que c'est passionnant de voir que Jaz est autant possédé par ses premières chansons, assez primaires. Le concert a débuté avec pas mal de retard, vu que Killing Joke s'est ramené à la bourre. Du coup, le son était désastreux. Je dirais même que Treponem Pal, qui a assuré la première partie, a pu bénéficié d'un meilleur son, malgré l'étroitesse de la scène. Marco Neves et sa troupe ont bien chauffé la salle, même si lMarco ressemble de plus en plus à gros nounours en Bikers, faisant de la musique à faire danser les Ours (Ouf!).
Ce fût au tour de Killing Joke, entamant par un vibrant "Requiem" en hommage à Paul Raven, l'ancien bassiste de Killing Joke, mort à l'automne dernier lors de l'enregistrement de Weird machien de treponem Pal. Killing joke entonna alors ses premiers hymnes guerriers des premiers albums. Avec un son rèche et une guitare mono-rythmique, il a été dur de se plonger dans la liesse, d'autant plus que vu mon planning chargé de ce vendredi, je n'ai pas eu le temps de me changer et j'étais bien le seul à être en costard, parmi tous ces vieux rockers.
Je me rattaperai la prochaine fois!

La set-list (incomplète): (parmi celles que j'ai reconnu; et dans le désordre)
  • Requiem
  • Primitive
  • Turn To Red
  • Eighties
  • Change
  • Bloodsport
  • Tension
  • Hum
  • Butcher
  • Madness
  • Unspeakable
  • Follow the Leaders
  • The Wait
  • Psyché
  • Are you receiving?