Stuart MacBride - The Coffin Maker's Garden

Stuart MacBride - The Coffin Maker's Garden Troisième enquête de l'inspecteur choc de Stuart McBride, le bagarreur Ash Henderson.
Intrigue: La maison de Gordon Smith s'écroule peu à peu dans la mer du Nord, et dévoile l'horreur absolue: des restes humains. Mais la tempête faisant rage, la police ne peut que collecter que quelques bribes de preuves et d'indices qui font à penser que Gordon Smith est l'un des serial-killers les plus actifs en Ecosse.
Sous la pression des médias, les forces de police appellent en renfort leurs deux consultants de choc: Ash Henderson et sa collègue la profileuse Docteur MacDonald. Ils savent que le temps presse: Gordon Smith, mis à nu, risque de vouloir terminer en beauté, et le pugnace Ash Henderson n'y va pas aller de mains mortes.
Et comme on peut le supposer, cela va saigner!

Remarque: lu en anglais
Titre français: non publié
Ma note: ma note
Ma critique:...

Après fait le trour des histoires possibles avec son inspecteur Logan McRae, Stuart MacBride est revenu à l'un de ses autres personnages fétiches: Ash Henderson. Ce dernier a deux particularités: d'abord celle de vivre dans OldCastle, le reclus des serial-killer de toute le Royaume-Uni, une ville inventée de toute pièce par l'auteur, qui se délecte à peindre le pire de toute l'Ecosse, tant dans sa description sociale, industrielle, géologique et climatique. L'autre aspect marquant du personnage est que c'est un (ancien) flic violent. Désormais consultant, vu ses faits répréhensibles dans ses affaires précédentes, il travaille en binôme avec la profileuse pochtronne Alice MacDonald pour aider la police du comté à identifier les serial-killers cu comté. Et à OldCastle, il y a du pain sur la planche.

Comme le décor planté par l'auteur ne fait pas dans le détail, l'histoire est tranchante et sanglante à souhait. Comme à son habitude, le héros en prend plein sa gueule et on se demande toujours comment il s'en sort (comme quoi, on reconnait un écossais au combat, c'est celui qui se relèvent toujours). L'intrigue quant à elle ne fait pas non plus dans le détail. Le tueur Gordon Smith se promène un peu trop facilement dans toute l'Ecosse. Les flics un peu trop dépassés et les victimes un peu trop crédules.
Cela reste une bonne tranche de rigolade d'humour féroce, tel que nous a habitué l'auteur, mais on voit là un peu ses faiblesses: avec un personnage qui peut tout endure, l'auteur se lâche un peu trop facilement et s'offre quelques légèretés dispensables. Mentions spéciales aux personnages secondaires, en premier lieu l'acariâtre et virulente Helen MacNeil, et les deux hommes de main de la pègre locale: de vrais gentlemen!

Au final, ce faiseur de cerceuils est comme un hamburger tro gros, trop gras. On se délecte de la plupart de ses bouchées, mais au final, on regrette notre gourmandise peu regardante d'un plat qui en avait trop à offrir. J'en reste donc un peu sur ma faim, comme un ham

Références

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/724

Fil des commentaires de ce billet