Chuck Palahniuk - Consider This

Chuck Palahniuk - Consider This, Moments in my writing life after which everything was differentChuck Palahniuk, l'un des papes de la contre-culture nous ouvre son carnet de route et prodigue des conseils à celles-et-ceux qui veulent se lancer dans l'écriture.

Intrigue: Auteur à succès qui a su donner une nouvelle dimension à l'écriture, Chuck Palahniuk nous partage ses mémoires sur ses différentes tournées promotionelles de ses livres aux cours desquelles il a souvent prodigué de conseils à tous ceux qui rêvent de devenir écrivain.
Au travers de ses anecdotes, l'auteur subversif synthétise également ses conseils, ses techniques et astuces sur son métier d'écrivain et donne sa vision de ce que devrait être une oeuvre littéraire du vingt et unième siècle (pour le public américain).
Considérez bien cela, car après tout cela sera différent.
Ma note: ma note
Remarque: lu en anglais
Ma critique:...

Auteur iconoclaste, Chuck Palahniuk l'a été également dans son parcours. On pourrait croire qu'être mécanicien sur camions et remorques n'aident pas à devenir écrivain, mais c'est sans oublier qu'il a d'abord effectué des études de journalisme, et qu'il a toujours eu son amour pour les mots, les histoires et les anecdotes.
C'est ainsi qu'il a suivi les cours du soir de l'écrivain Tom Spanbauer, adepte du "Dangerous Writing", style minimaliste et direct ayant pour objectif de supprimer toute emphase et des phrases trop longues, et avec une prédilection d'aborder des sujets tabous pour mettre mal à l'aise le lecteur. On comprend ainsi mieux l'influence de Tom Spanbauer sur l'oeuvre subversive de Chuck Palahniuk.

Au travers d'anecdotes vécues au cours de sa vie d'écrivain, lors des ateliers d'écriture de Tom Spanbauer et des interminables tournées promotionnelles, l'auteur américain reprend les grands principes et les techniques qu'il a appris et qu'ils considèrent comme essentielles si un jour, vous vous lancer dans l'écriture. Pour donner corps à ces principes, il les accompagnes de citations de ses auteurs préférés.
En voici les principales

  • For a thing to endure, it must be made of eithier granite or words (Robert Stone)
  • Action carries its own authority (Thom Jones)
  • Language is not our first language (Tom Spanbauer)
  • Readers love that shit (Barry Hannah)
  • What dogs want is for no one to ever leave (Amy Hempel)
  • No two people ever walk into the same room (Katherine Dunn)
  • Great problems, not clever solutions make great fiction (Ira Levin)
  • Never resolve a threat until you raise a larger one (Ursula K. Le Guin)
  • You don't write to make friends (Joy Williams)
  • If you can't be happy washing dishes, you can't be happy (?)
  • When you meet a reader, it's your turn to listen (David Sedaris)

 

La structure de cet essai jongle donc entre les techniques, les astuces et les anecdotes, comme un bon manuel scolaire où il reprend la pratique après avoir exposé la théorie. Ses exemples sont savoureux et on est amusé de voir que bon nombres de ses livres se basent sur des trames déjà travaillées lors de ces ateliers d'écriture avec Tom Spanbauer; comme la fameuse et abominable scène de "Guts" (A l'estomac) de "Sainte Descente de Boyau"! Ces ateliers lui ont permis de se mettre à nu, de se faire violence et d'entreprendre l'écriture comme une véritable thérapie, comme une véritable reconstruction de soi, où il faut avant tout avoir des bases; et des bases solides, inébranlables.

La plupart des anecdotes que l'auteur nous narre tourne autour de ses tournées promotionnelles (ses "cartes postales de tournées") où il nous raconte comment il les a vite transformé comme des évènements uniques (avec une multitude de cadeaux et gadgets pour ses fans) qui lui ont d'ailleurs bien fait vivre des souçis et quelques déconvenues. On est très loin des ambiances feutrées des rencontres "auteurs/publics" auxquels j'ai pu assisté. Je guetterai sa prochaine venue en France pour y participer!

Oeuvre à la fois autobiographique et manuel d'instruction, je conseille ce livre à tout apprenti écrivain qui veulent percer. Certaines des techniques qu'il décrit sont connues de tous, certes, mais il rappelle que c'est essentiel de les maîtriser. Qu'il faut savoir planquer le flingue au bon moment, de manière discrète et que le déterrer doit cacher une autre menace pour tenir en haleine son lecteur.
Pour finir son essai, Chuck Palahniuk s'amuse à reprendre la partie descriptive des dysfonctionnement possible que l'on peut lire à la fin des notices d'utilisation de tout produit plus ou moins sophistiqué.
Fallait y penser!

Références

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/686

Fil des commentaires de ce billet