Albums 2020 - Premier trimestre

Voici les quelques albums auxquels j'ai prété une oreille attentive sur ces premiers mois de l'année et que j'ai le plaisir de vous faire partager.

POPPY - I Disagree SONS OF APPOLLO - MMXX Markus REUTER	 - Truce CLIPPING. - There existed an addiction to blood IN CONTINUUM - Accelaration Theory DRAB MAJESTY - Modern Mirror
Porcupine Tree - In Absentia (2020 Deluxe Edition) JULIEN-K - Harmonic Disruptor LAZULI - Le fantastique envol de Dieter Böhm GRIMES - Miss Anthropocene MARATON - Meta WALTARI - Global Rock

Et quelques autres morceaux en écoute à découvrir...

POPPY - I DisagreePOPPY - I Disagreema note

SONS OF APPOLLO - MMXXSONS OF APPOLLO - MMXXma note

  • Track: Desolate July
  • Pour: Fan de Dream Theater
  • Où: Entre Adrenaline Mob et Black Country Communion
  • Site: www.sonsofapollo.com - Site officiel
  • Tube: Vidéos sur Youtube
  • Spot: Écoutez l'album sur Spotify
  • Deez: Écoutez l'album sur Deezer
  • Next: Black Country Communion
  • Avis: 
    Mike Portnoy et Derek Sherinian (ancien Dream Theater) se retrouvent et embarquent Billy Sheehan, rien que ça. C'est du lourd, cela en envoie, mais un peu trop. C'est le problème de ces musiciens talentueux: faut qu'ils remplissent le vide. Du coup, ils sont tout le temps à se tirer la bourre. Dommage car de bonnes compositions (surtout Desolate July en hommage à David Zablidowsky, le défunt bassiste d'Adrenaline Mob) et une interprétation du tonnerre; mais trop lourd à digérer

Markus REUTER - TruceMarkus REUTER - Trucema note

  • Track: The Truce
  • Pour: Fans du site Make Weird Music
  • Où: Stick Men et les King Crimson (années 80)
  • Site: markusreuter.bandcamp.com - Site officiel
  • Tube: Vidéos sur Youtube
  • Spot: Écoutez l'album sur Spotify
  • Deez: Écoutez l'album sur Deezer
  • Next: King Crimson Discipline
  • Avis: 
    J'ai un gros faible pour Markus REUTER et là, il fait fort avec un album au son futuriste, des improcs assez jazzy avec une basse vrombissante et moelleuse rappelant la stick-bass de Tony Levin au début des années 80. C'est ennivrant mais la guitare laisse finalement peu de répit à votre cerveau, pour respirer et digérer toutes ces formidables méandres musicales. J'ai ai fini par préféré la version "Karaoké", version sans tous les solis de guitares, comme s'est amusé à le faire mark Reuter, et du coup, je préfère largement mieux cette version, nettement plus agréable pour bosser. Idéalement, il faudrait pouvoir refaire son mix et que cet album soit plus abordable.

CLIPPING. - There existed an addiction to bloodThere existed an addiction to bloodma note

  • Track: Nothing is safe
  • Pour: fans de rap et de films d’horreur
  • Où: entre Eminem & Laibach
  • Site: www.clppng.com - Site officiel
  • Tube: Vidéos sur Youtube
  • Spot: Écoutez l'album sur Spotify
  • Deez: Écoutez l'album sur Deezer
  • Next: Grimes
  • Avis: 
    Clipping. est un trio californien font un rap qualifié d'HorrorCore, à savoir avec des propos gores sur une ambiance musicale inquiétante. Il faut dire que les 2 musiciens du groupe sont des bruiteurs professionnels pour l'industrie cinématographique et que le chanteur Daveed Diggs, le rappeur, a une maitrise de son flow assez phénoménale, pouvant accélérer sec d'un coup son débit et parler à une rapidité folle.
    Il serait presque capable de refiler le syndrome de la dysarthrie à Eminem, tant il va vite, avec 10 syllabes à la seconde; et tout en restant compréhensible. Mais outre ce don, c'est bien cette capacité à nous captiver avec son flow, ses histoires sordides, sur une bande sonore dérangeante, captivante et foutrement hypnotisant. Fermez portes, fenêtres et volets, planquez vos femmes et enfants car comme il le dit: no one is safe!

LAZULI - Le fantastique envol de Dieter BöhmLe fantastique envol de Dieter Böhmma note

IN CONTINUUM - Accelaration Theory (Part 1 & part 2: Annihilation)IN CONTINUUMma note

  • Track: Crash landing
  • Pour: Fans de rock prog classieux
  • Où: Pink Floyd et Marillion
  • Site: www.incontinuumband.com - Site officiel
  • Tube: Vidéos sur Youtube
  • Spot: Écoutez l'album sur Spotify
  • Deez: Écoutez l'album sur Deezer
  • Next: le dernier IQ
  • Avis: 
    Dave Kerzner reprend le flambeau du rock prog classieux, celui du Pink Floyd et du Genesis du début des années 80. Et il y ajoute sa marque, son empreinte vocal. Un MUST pour tous les nostagiques de ce son légèrement pompeux et délicieusement mélodique, avec de belles envolées et de passages aériens qui font planer.

DRAB MAJESTY - Modern MirrorDRAB MAJESTY - Modern Mirrorma note

  • Track: Ellipsis
  • Pour: Fans de synthwave
  • Où: The New Division et Joy Division
  • Site: Site bandcamp
  • Tube: Vidéos sur Youtube
  • Spot: Écoutez l'album sur Spotify
  • Deez: Écoutez l'album sur Deezer
  • Next: Julien-K
  • Avis: 
    Dans la lignée de The New Division, Drab Majesty a un amour inconsidéré de la new-wave synthétique des années 80, celle qui penchait du dark rock, à la fois soutenu et mélancolique. Un très bon revival avec les sonorités du jour.

JULIEN-K - Harmonic Disruptorma note

GRIMES - Miss AnthropoceneMiss Anthropocenema note

WALTARI - Global RockWALTARI - Global Rockma note

MARATON - Metama note

Porcupine Tree - In Absentia (2020 Deluxe Edition)ma note

Parmi les autres albums écoutés:

  • TAME IMPALA - The slow rush: encore un groupe encensé par les médias qui ne tient pas la route, ou du moins, refait exactement la même chose, et en moins bien
  • BODY COUNT - Carnivore: moins puissant que le précédent mais très bon quand même
  • INTRONAUT - Fluid Existential Inversion: un peu déçu, malgré 2 très bons morceaux
  • THY CATAFALQUE - Naiv: un groupe hongrois de métal expérimental très interessant mais une approche synthé qui m'a moins accroché que sur leur précédent album "Geometria" où les cuivres étaient plus féroces
  • IHSAHN - Telemark: un ep assez décevant
  • John DOLMAYAN - These Grey Men: la liste des musiciens fait rêver, pour cet album de reprises du batteur de SOAD, dommage que cela soit si décousu et si court.

Playlist en écoute

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/681

Fil des commentaires de ce billet