Cold Granite de Stuart Macbride

Stuart MacBride - Cold GraniteAprès le très bon "A Dark so deadly" de Stuart MacBride, j'ai le plaisir de vous faire partager la critique de son premier livre paru en 2005; exemplaire dont je suis tombé dessus par hasrad dans une brocante..
Résumé: Après une longue convalescence, l'inspecteur Logan McRae écope de la pire affaire qui soit: éluder le meurtre du petit David, quatre ans, retrouvé mutilé au fond d'un fossé. Pas le temps de se remettre dans le bain, ni le temps d'amadouer la légiste, en l'occurence son ex, et encore moins de museler la presse, sans parler celui de démasquer le mouchard qui compromet l'enquête.
Décidemment, les festivités de Noël s'annoncent mal sur Aberdeen, et l'inspecteur McRae semble avoir la poisse. En quelques jours seulement, des disparitions d'enfants font surfaces et les cadavres s'entassent aussi vite que la neige sur les trottoirs de la cité de granite.

Remarque: lu en anglais
Ma note: ma note
Ma critique:...

Cold Granite est le premier vrai livre de Stuart MacBride (il écrivait jusque là des nouvelles de science-fiction) paru en 2005 et premier succès pour l'auteur, qui lui donna l'opportunité de faire une saga autour de son flic "fétiche": Logan McRae, inspecteur dans la ville écossaise d'Aberdeen.

Les polars picaresques de Macbride

Ce premier livre révèle quelques maladresses dans le style, entre l'envie de bien-faire et celle de ne pas trop se prendre au sérieux. Cette nonchalance apporte un style décalé, férocement drôle alors qu'on s'attend à du polar bien glauque: kidnapping, viols et meurtres d'enfants. Il faut savoir garder le sourire puisque c'est grave; et c'est d'ailleurs toute la force du style de l'écrivain: un subtile humour noir et pas vraiment tendre envers ses héros.
Ses personnages sont en effet un peu maladroits, un peu trop cliché dans ce premier polar et ils manquent réellement de jugeote au moment où il faut. Tels des héros picaresques, ils sont embarqués dans des enquêtes bigarrés, à la fois sordides, rocambolesques et pourtant banales. Ils traversent ces évènements tumultueux comme si de rien n'était, comme la pluie incessante d'Aberdeen qu'ils ne sentent plus.
Sur fond d'histoires macabres, Stuart MacBride souhaite nous divertir et réussitt pleinement dans sa mission.

Logan McRae, naissance d'un anti-héros

L'inspecteur Logan McRae est quant à lui un drôle de personnage, auquel on s'attache très vite. C'est un flic intègre, qui a envie de bien-faire mais pas trop d'en faire quand même. Revenant d'une longue convalescence où il a failli y laisser sa peau pour arrêter un tueur en série, une certaine aura plane autour de Logan "Lazare" McRae, une aura aux allures de malédiction mais aussi de légèreté, à l'image du style de l'auteur.
Logan McRae est un héros picaresque, c'est un gars simple qui enquête sur des affaires criminelles sordides et qui restent lui-même; avec ses faiblesses, ses doutes et sa grande force intérieure: celle de savoir que la justice aura le dernier mot. On est donc bien loin des inspecteurs "profilers" ou des forts en tête alcooliques ou taciturnes de beaucoup de polars. C'est un jeune flic qui apprend, et l'apprentissage du crime se fait par l'expérience en prenant des sales coups et en suivant des mauvaises pistes, et cette première pierre à l’œuvre de MacBride démontre que c'est un héros qui n'a pas fini d'en prendre et d'apprendre.

Les fausses pistes des affaires croisées

Et ce Cold Granite est ficelé comme il faut avec pleins de fausses pistes, des bourdes et des crimes bien macabres. Cela commence fort avec les deux cadavres d'enfants, un mutilé et retrouvé à demi-décomposé dans un fossé, l'autre ligoté avec du scotch dans un sac poubelle, suivi de près d'une autre disparition, plongeant la ville dans la stupeur, et une police sous pression.
Avec cette mise en situation électrique, les pépins s'amoncellent pour la police locale, surtout que les policiers manquent un peu d'expérience pour ce genre d'affaires. L'auteur s'amuse à rajouter des fausses pistes un peu trop faciles, mais réussit parfois à nous tromper (La taupe dans le commissariat n'est pas celle qu'on croit). C'est surtout que l'écrivain tisse le portrait de toute une équipe, mené par le très bon inspecteur principal Insch. L'auteur rappelle le travail d'équipe, et pas justes des pions "invisibles" faisant toutes les enquêtes de voisinages...

Stuart Macbride n'échappe pas à quelques clichés et quelques longueurs dans la poursuite des fausses pistes.Le style est très agréable à lire, avec pleins d'humour, des crimes spectaculaires et des personnages fort attachants. Les polars de Stuart MacBride ont cette caractéristiques purement écossaise, celle de garder le sourire quand le sujet est grave. C'est sans surprise que je vais m'attaquer aux autres enquêtes de l'inspecteur Logan McRae.

Quelques liens:

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/664

Fil des commentaires de ce billet