Millenium 5 - La fille qui rendait coup pour coup

David Lagercrantz Millenium 5

Millenium 4 avait été une belle surprise, bien inscrite dans le style de Stieg Larsson, le créateur de la saga, ainsi qu'une intrigue à la hauteur...
Avec ce Millenium 5, le filon est de nouveau exploité avec brio, certes, mais cela laisse présager une exploitation sans vergogne et bien trop mercantile.

Résumé:
Lisbeth Salander purge une courte peine à la prison des femmes de Flodberga et malgré sa volonté de se faire oublier, là voilà partie en croisade contre Benito, la meneuse de prison pour défendre une jeune immigrée, victime d'harcèlement.
Lorsqu’elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d’une enfance qui continuent à la hanter ressurgissent. Avec l’aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste de crimes d’honneur et d’abus d’État, exhumant de sombres secrets liés à la recherche génétique.
Des indices les mènent sur les traces d’un certain Leo Mannheimer, associé de la société de gestion Alfred Ögren.
Comment le passé d’un jeune homme de bonne famille, issu des circuits de la finance, peut-il être lié à celui de Lisbeth? Et comment Lisbeth va-t-elle faire face aux intimidations de plus en plus menaçantes de Benito et de sa bande. Et qu'elle va être sa vengeance quand elle sortira de prison, contre ces monstres qui ont gâché son enfance et sans d'autres de beaucoup d'autres enfants?

Ma note: ma note
Ma critique:

Stieg Larsson avaient imaginé 2 supers personnages avec lesquels tout est possible, et crédible. Nous y sommes accroc et même si cette nouvelle came de Millenium 5 est de moindre qualité, c'est un réel plaisir de découvrir leurs nouvelles aventures.
L'intrigue revient donc sur le passé de Lisbeth Salander et de la raison de sa mise sous tutelle en hôpital psychiatrique. C'est donc moins rocambolesque que le précédent livre, et l'intrigue permet de faire revenir quelques personnages du passé (Holger et l'inspecteur Bublanski) et permet de découvrir quelques travers de la société suédoise, et quelque part, sur tout type de société occidentale avec le cas de la jeune Faria Kazri et ses "petits frères" musulmans, excluant les femmes en dehors de nos sociétés avec leur vision ultra-machiste. En ce sens, David Lagercrantz s'inscrit dans le registre d'Henning Mankell avec un rappel de faits divers concrétisant les mutations sociales de nos pays.

L'intrigue est, comme à son habitude, brillemment mené. On sent bien que désormais les intrigues de la marque "Millenium" ne sort plus que d'un seul cerveau mais d'une équipe de scénariste. Le livre dévoile 2 histoires en parallèles (celle de Léo et de Faria) et des enquêtes transversales et rebondissantes de Mikael (qui ne sait pas où il va) et Lisbeth (qui sait où elle va mais nous brouille les pistes). On regrettera un peu que Lisbeth devienne de plus en plus une super-héros, capable d'encaisser les coups sans broncher et de pouvoir tout faire. C'est un peu facile mais bon, son personnage est hors du commun et on se laisse convaincre par ses aventures intrépides.

Question style, alors là, ce nouveau Millenium est franchement décevant. Dans le précédent livre, David Lagercrantz se raccrochait au style paradoxal de Larsson, avec son récit bordélique et précis, fouillis et concis. Là, c'est un style simple, parfois simpliste (d'où une traduction qui laisse parfois à désirer), qui ne se préoccupe plus du style original. Le nouvel auteur exploite sans vergogne le filon Millenium. Malgré 448 pages (en gros caractères), il manque cet aspect foutraque et jubilatoire qui ont fait la magie Millenium. C'est bien dommage!
Il reste donc les personnages de Mikael et de Lisbeth que nous adorons tous, le combat viscérale de Lisbeth contre l'injustice et ces personnages secondaires qui reviennent.

Pour conclure, l'intrigue est toujours là, le style n'est plus. Les héros sont indétronables mais il ne faudrait tout de même pas faire échouer toute cette belle saga dans le prochain épisode, où la soeur jumelle de Lisbeth devrait être la cause de tous les tourments de notre héroïne.

Quelques liens:

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/632

Fil des commentaires de ce billet