Robert WILSON - You will never find me

Robert WILSON - You will never find meVoici le dernier livre de Robert Wilson, le créateur de l'inspecteur Falcon de Séville, avec son dernier personnage: Charles Boxer, le spécialiste des gestions des kidnapping.

Résumé:
Amy Boxer, 17 ans, vient de fuguer; et elle est bien décidée à ce que ses parents ne la retrouvent pas. Et quand ses parents sont Charles Boxer, expert en négociation de prises d'hôtages et de kidnapping, et Mercy Danqhah, inspectrice à Scotland Yard, on se dit que sa fugue sera de courte durée.

Pourtant, Charles et son ex-femme Mercy sont inquiets. La toute première piste mène à Madrid et plus précisément dans les pattes du psychopathe El Osito, un caïd colombien envoyé par son cartel pour éradiquer la concurrence dans la capitale espagnole, et qui est connu pour son goût malsain des jeunes métisses...
D'autant plus qu'une partie d'un cadavre vient d'être retrouvée, avec dans la doublure de la veste de la victime, les papiers de la jeune Amy.

En attendant que l'ADN confirme s'il s'agit bien du corps de sa fille, Charles Boxer utilise la manière forte pour retrouver la trace du tueur. Mais cette partie de chasse se retourne vite contre lui: le cartel veut la peau de Charles et Charles doit faire profil bas s'il veut enfin connaître la vérité sur la disparition de sa fille...

En parallèle, Mercy Danqhah, encore plus remontée à l'égard de son ancien mari, se voit enquêter sur la disparition de Sasha Bobkov, le fils d'un ancien espion et politique russe, qui s'est brillament reconverti dans le business et qui continue de critiquer ouvertement les dangereuses liaisons de l'oligarchie russe...

2 ados disparus, 2 enquêtes à haute tension...

Ma note: ma note

Remarque: lu en anglais

Ma critique:

Robert Wilson est un baroudeur et après l'Afrique de ses débuts, ses intrigues tournent toujours désormais autour de l'Espagne et de l'Angleterre. Dans cette deuxième enquête de Charles Boxer, nous sommes juste après la résolution de sa précédente affaire, mêlant un milliardaire indien à ses anciennes relations mafieuses et terroristes. Cette enquête avait encore plus tranché les relations entre Charles, son ex-femme Mercy et leur fille Amy.
En fuite sur Madrid, la jeune Amy se retrouve bien vite dans les pattes de l'homme qu'il ne faut pas: El Osito, un caïd local. Maltraitée et dépecée par cet ours sanguinaire, on se dit que le livre sera la quête macabre de Charles Boxer, suivi d'une terrible vengeance contre le milieu de la drogue à Madrid.

En un sens oui, mais le fait que Charles Boxer découvre très vite la mort de sa fille, qu'il arrache assez vite les aveux du psychopathe avant que celui-ci ne s'évade. Le lecteur est pris d'un doute, tout comme le héros. Doute confirmé par la police espagnol qui confirme que la partie du corps retrouvé n'est pas forcement celui de sa fille.

Certain qu'elle est toujours en vie, Charles Boxer se retrouve de nouveau à la case départ, avec en plus Cartel est à ses trousses. Et il peut difficilement demander de l'aide à son ancienne épouse, qui doit mener l'enquête du kidnapping du fils d'un ancien haut dignitaire russe. Au bout du premier tiers du livre, on ne sait plus quoi penser sur la disparition de la jeune Amy. Comment a-t-elle pu manigancer/maquiller sa propre mort? Ou bien est un mauvais télescopage? Et que comprendre sur le kidnapping du jeune Sasha?
Robert Wilson nous ballade entre l'Angleterre et le Royaume-Uni, en passant d'une enquête à l'autre, jusqu'à la découverte d'un témoin commun. Le dernier tiers du livre devient alors une addiction, une course-poursuite contre le temps perdu, à la recherche des 2 jeunes ados.
Un récit mené avec brio!

Quelques liens:

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/595

Fil des commentaires de ce billet