Amplifier en concert au Batofar et leur nouvel album Mystoria

C'est la première fois que je voyais Amplifier sur scène, et je commençais à craindre que l'adage "jamais 2 sans 3" se confirme. En effet, lors de leurs 2 derniers passages à Paris, j'avais soit déjà un concert, soit j'étais à l'étranger.
Cette fois-ci, j'ai bien fais attention à mettre en priorité cette date!

AWOOGA & AMPLIFIER au Batofar - 19/10/2014

Pour cette tournée de fin d'été, Amplifier a emmené avec lui un trio de Sheffield qui développe un son comme le faisait Amplifier à ses débuts; à savoir un post-rock énergique, teinté de Space-rock et de Stoner. Malgré un son saturé et un premier morceau pas assez bien calibré au niveau de la console, le reste de leur prestation m'a fait bonne impression; me rappelant les premières heures d'Amplifier.

Après un break d'à peine un quart d'heure (Awooga jouait sur la batterie d'Amplifier), ce fût autour de nos mancuniens de nous embarquer pour un concert d'une heure trente, que l'on aurait tous aimé continuer (mais la programmation est chargée au Batofar tous les samedis soir). Ce concert a surtout été le moyen pour Sel Balamir et sa troupe de nous faire découvrir le dernier album, et les quelques morceaux de leur répertoire assez proche du son de 'Mystoria'.
Ils ont en effet joué presque tout l'album, sauf 2 morceaux (l'horripilant 'Cat's Cradle' et le très pop 'Bride'), qui n'ont pas l'énergie suffisante pour être joué sur scène. Du coup, aucun morceau du splendide et calme 'Echo Street', ni des morceaux avec piano de "The Octopus". Moi qui pensait naïvement qu'ils allaient joué "The Minion Song" (étant en plus sur un bateau!), et bien je me suis mis le doigt dans l'œil. Amplifier, c'est surtout des guitares!

Avec comme morceau d'introduction 'Magic Carpet', la petite scène du Batofar s'envola dans le pays électrique d'Amplifier, avec un son proche de la saturation, car le son était vraiment fort pour ce genre de salle. En incluant 2 anciens morceaux ('The Consultancy' et 'Half-life' du premier album) dans la set-list principale, les morceaux joués ont tous cette énergie massive et cohérente. Et c'est bien la preuve que 'Mystoria' renoue avec leur passé. En tous les cas, ce dernier album passe fort bien sur scène, voire même bien mieux que sur l'album.

Après une petite pause, Amplifier entama leur rappel par le puissant 'O Fortuna', de loin mon morceau favori sur scène; et repris en chœur par une foule en liesse. On s'attendait qu'ils partent du coup dans les quelques morceaux phares de 'The Octopus' mais ils jouèrent les 3 morceaux les plus progressifs de 'Mystoria', pour ne laisser que 2 morceaux cultes de choix: 'The Wave', qui m'emmena une nouvelle fois de plus dans une autre dimension (lol), ainsi que l'un de leur tout premier morceau 'Motorhead'.

Le concert s'arrêta là, de manière un peu abrupte mais le samedi soir au Batofar oblige à laisser la place aux night-clubbers!

La set-list

  • Magic Carpet
  • The Consultancy
  • Named After Rocky
  • The Meaning Of If
  • OMG
  • Black Rainbow
  • Meld (Summer Of Love)
  • Darth Vader
  • Half Life
  • ----
  • O Fortuna
  • Open Up
  • Crystal Mountain
  • Crystal Anthem
  • The Wave
  • Motorhead

MystoriaAMPLIFIER - Mystoria ma note

Après 2 albums monstrueux: le monumental opus rock-progressif "The Octopus" et l'intime "Echo Street", on se demandait vers quelle nouvelle voie allait nous emmener Amplifier avec ce nouvel album. Et bien, c'est un nouveau contrepied en nous renvoyant à leurs premières amours: un post-rock énergique, proche du Stoner rock, et toujours cette touche progressive et pop comme seuls savent faire les groupes de Manchester!
Il y a donc une petite déception car nous n'attendions pas Amplifier à revenir sur un territoire déjà conquis et parfaitement maitrisé.

L'album est de bonne facture, mais il sonne trop comme les premiers albums. Cela même a été frappant de voir sur scène que 'Half-life', l'un de leur tout premier morceau, s'inscrit parfaitement dans la lignée de ce nouvel album. Il y a certes cette intelligente grandiloquence qu'Amplifier a découvert avec 'The Octopus', mais ce 'Mystoria' est nettement plus direct, moins progressif que ses prédécesseurs.
A part l'horripilant 'Cat's cradle', cet album forme vraiment un tout, un monolithe de rock qui ne laisse découvrir ses aspérités qu'une fois que l'on ait pris ce mur de guitare en pleine face. Amplifier est revenu sur ses bases, à ses premières amours, certainement pour reprendre de l'énergie cinétique pour nous emmener encore plus loin dans le prochain album!

La track-list

  1. Magic Carpet
  2. Black Rainbow
  3. Named After Rocky
  4. Cat's Cradle
  5. Bride
  6. Open Up
  7. Meld (Summer Of Love)
  8. OMG
  9. The Meaning Of If
  10. Darth Vader
  11. Crystal Mountain
  12. Crystal Anthem

Quelques liens:

En écoute

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/579

Fil des commentaires de ce billet