CLIENT - Authority

AuthorityCLIENT - Authority ma note.

Les filles spirituelles de la grande épopée New-Wave Synthé des années 80 (Depeche Mode, New Order, Human League) sont de retour, en mode version 2.0.
En effet, suite au départ de la co-fondatrice et chanteuse du groupe, Sarah Blackwood, et de la bassiste Charlotte Hatherley (client C), Kate Holmes changé de label et a trouvé une nouvelle chanteuse avec Nicole Thomas (Client N, désormais). Pour marquer ce changement, elles changent de look, en abandonnant leurs uniformes austères et sexy pour une tenue de mafiosa endeuillée, comme le montre la pochette.

Sacré changhement pour Client avec le départ de sa chanteuse. Evidemment, dès qu'un groupe change de voix, on est facilement tenté de dire que "C'était mieux avant". Et bien, oui, je le pense et je le regrette. Le timbre vocal de Sarah Blackwood était très sexy et allait si bien avec la froideur des synthés de Kate. D'autant plus que l'album commence par le morceau "Authority" avec une voix bien trop aigüe à mon gout. Heureusement que Nicole Thomas reprend le relais comme il faut sur les autres morceaux, mais bon, j'avais mon faible pour Sarah...

Musicalement, après les influences de Depeche Mode et de Human League sur leur dernier album "Command" (album que je vous recommande ;)), c'est une sonorité qui se rapproche plus de l'univers de "New Order", avec en frontal une dynamique électro implacable et derrière une ambiance sombre.
Les compositions sont plus modernes et s'inscrivent dans la lignée pop-electro de Ladytron ou de Marsheaux; et comme sur la musique de New Order, on ressent parfois que ce gros son électro vient renflouer la vacuité des mélodies.
Client a également perdu de sa classe, et de son côté porno-chic qui échaudait mes sens. Le changement de look (où elles montrent enfin leur vrais visages) et des paroles moins sophistiqués y jouent pour beaucoup. A noter que Kate Holmes a profité de cette pause de près de 4 ans pour créer sa ligne de vêtements "Client London", dommage que l'uniforme ne soit plus un des points forts de sa ligne.

Au final, ce nouvel album est une petite déception. Avec le départ de Sarah Blackwood (partie pour rejoindre son premier groupe Dubstar), Client retourne à une électro plus underground, pour night-club branché et pour les fans "hardcore" de ce genre de musique.

La track-list

  1. Authority
  2. Design
  3. XXX Action
  4. You Can Dance
  5. The Shining Path
  6. Refuge
  7. After Effect
  8. Faith
  9. Artificial
  10. Obsession
  11. Quarantine
  12. Nocturnal Eyes

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/569

Fil des commentaires de ce billet