Utilisateurs des transports en commun: aidez les grèvistes!

Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de grève à la SNCF et comme celle-ci semble aller en dépit du bon sens, je vous rappelle une petite façon d'exprimer votre "solidarité" envers vos preneurs d'otages.

Le principe est simple: exprimer votre solidarité en offrant 5 minutes de votre temps précieux aux contrôleurs lors du votre prochain contrôle de billet.

Ainsi, dès qu'un contrôleur vous demande de présenter votre titre de transport, annoncez-lui (poliment, il est important de rester courtois) que suite au retard que vous avez subi lors des dernières grèves, vous l'invitez à patienter 5 minutes pour qu'il valide votre billet. Il est bien de préciser que vous êtes en règle et que c'est juste par solidarité avec son droit de grève que vous prenez ces 5 minutes sur son temps, car lui, au moment où il a décidé de faire grève, vous avez perdu un peu plus que 5 minutes!
Et si par chance ses camarades contrôleurs viennent s'agglutiner autour de vous d'un air menaçant: reprenez de plus belles. Rappeler que le droit de grève est fondamental, et qu'il implique d'assumer ses actes jusqu'au bout. Mais que vous leur suggérez de trouver un autre moyen de pression plus intelligent, car comme ils peuvent le constater à l'instant présent: rester sur un quai, ou debout dans un train à ne rien faire, bref se sentir pris en otage, c'est assez frustrant...

Par expérience, je peux vous garantir que la plupart des gens dans le wagon vont vous suivre, et qu'au bout de la troisième personne agissant de la sorte, ils passeront leur chemins.
Pour conclure, agissez, restez poli, et surtout, soyez certain d'être en règle!