Revue musicale du premier trimestre 2014

Assez pris par le boulot ces temps-ci, j'ai eu peu de temps de faire d'acheter des disques et vous faire part de mes coups de coeurs du moment. Voici donc les albums que j'ai le plus apprécié sur ce premier trimestre:
IAMTHEMORNING | THE EARLS OF MARS | MAJOR PARKINSON | Adrian BENAVIDES
~ by IamTheMorning The Earl of Mars Twilight Cinema Same Time Next Life by Adrian BENAVIDES

 

~ by IamTheMorningIAMTHEMORNING ~ (waves)ma note

Entre le léthargique Ólafur ARNALDS et la maniaco-dépressive Agnès OBEL, mon choix est vite fait parmi les perles actuelles du néoclassique: je choisis le duo russe "IAMTHEMORNING". Tout deux issues du conservatoire de Saint Petersbourg, nous avons là 2 musiciens hors pair. D'un côté, Gleb Kolyadin, pianiste virtuose au touché délicat. De l'autre, nous avons l'enchanteresse Marjana Semkina, chanteuse soprano de son état. Au milieu, vous avez soit un quatuor à cordes, soit un un groupe post-rock (guitare, basse et batterie), soit le tout mélangé, soit rien, vu que c'est un duo à la base. Et dans tous les cas de figure, vous obtenez de la magie.
Leur musique est tout simplement féérique. On nage dans les éthers d'une folk néo-classique de toute beauté et même si parfois on rencontre quelques morceaux de rock, c'est fait avec une telle virtuosité que ces escapades métalliques passent pour de la musique classique.
Et puis il y a cette voix de Marjana, d'une très grande beauté (elle et sa voix, bien sûr). Elle a véritablement une émotion est à fleur de peau, sans fioriture ni pleurs mélodramatiques. Marjana me rappelle le timbre de voix de 2 de mes premières amours: Kate Bush et Julianne Regan de "All About Eve". Je suis totalement sous le charme et enchanté de l'entendre murmurer à mes oreilles d'aussi belles mélodies.

Avec cet album ayant pour titre le caractère énigmatique de la tilde ("~"), qui fait référence à la vague (comme on peut le voir avec la photo de l'album), on nage en plein bonheur. L'album est entrecoupé de 7 interludes permettant de mieux naviguer entre des morceaux plus denses et parfois plus complexes. Et malgré ces interludes et ces 5 possibilités de groupe, l'album est d'une incroyable cohésion et d'une beauté tout simplement féérique.
A noter que c’est un album publié sous licence Creative Commons, ce qui veut dire que donc dans 5 ans, tout musicien pourront l'utiliser et faire quelque chose de mieux; mais en fait non... Cette musique est parfaite

La track-list

  1. ~ (Intermission I) (2:48)
  2. Inside (4:15)
  3. Burn (4:39)
  4. Circles (3:18)
  5. ~ (Intermission II) (0:51)
  6. Weather Changing (3:04)
  7. ~ (Intermission III) (0:48)
  8. Scotland (3:52)
  9. Touching II (4:03)
  10. ~ (Intermission IV) (0:47)
  11. Monsters (3:58)
  12. Serenade (2:27)
  13. ~ (Intermission V) (0:55)
  14. Would This Be (4:20)
  15. ~ (Intermission VI) (1:46)
  16. I.B.Too (11:41)

Quelques liens:

 

The Earl of MarsTHE EARLS OF MARS - The Earl of Marsma note

Voici un groupe bien barré, des moustachus chevelus qui font du punk-cabaret progressif. C'est gras, très théâtral, jazzy, incongru, voire limite impropre à la consommation mais mon Dieu que c'est bon! On ne sait plus trop à quel saint se vouer en écoutant cette musique diabolique. Le chanteur est certainement possédé par un lutin fornicateur au regard lubrique et les musiciens s'acharnent tels des trolls sur leurs instruments de fortune.
Musicalement et visuellement, c'est un peu comme si nous retrouvions nos VRP de l'époque, exilés en pleine perfide Albion, se mettaient au métal et ne se produisaient que dans des cabarets du début XXième siècle, entourés de vieilles putes et de clients sortis tout droit d'un freakshow. C'est une douce folie théâtrale, qui vire parfois au rock bien lourd mais c'est tout d'abord du punk cabaret, un rock anachronique avec une contrebasse, des claviers antédiluvien et d'une guitare, qui elle, vient du futur, ou de mars.

Comme ils l'annoncent sur leur site: "Mesdames et Messieurs, si à l'écoute de cet album vous ressentez des démangeaisons et autres impressions physiques incompréhensibles, et bien rassurez-vous, elles cesseront sitôt fini l'écoute de l'album. Et pour les plus sensibles d'entre vous, laissez-vous aller et vous vous sentirez tout de suite mieux."
D'ailleurs faut presque avoir l'esprit ouvert pour écouter cela, mais dès la deuxième mesure, on tapote du pied, on ferme les yeux, on se retrouve dans un de ces taudis d'antan, on a soudainement chaud, on a une soif d'enfer à boire une bière bien tiède, on a une forte envie de brailler et on cherche désespérément du regard où se trouve la grosse lulu pour se soulager. Le morceau se termine, vous rouvrez les yeux et non, vous n'y êtes pas; vous êtes bien là, assis dans votre voiture, au boulot ou bien chez vous: vous êtes sauf. Sauf que vous avez une irrémédiable envie d'y retourner. Écoutez donc le morceau suivant, et cela ira mieux, ou pire, je ne sais plus...

La track-list

  1. Poor Whores Petition
  2. The Swinger
  3. The Astronomer Pigs
  4. Cornelius Itchybah
  5. Otto the Magnificient
  6. The Ballad of Ben Ayre
  7. The Last Glass Eye-Maker
  8. Some Place
  9. The Mirrored Staircase
  10. Mr Osbourne's Hazelnuts

Quelques liens:

 

Twilight CinemaMAJOR PARKINSON - Twilight Cinems ma note

Voici des norvégiens qui réchauffent l'atmosphère comme il faut. Tout comme les Earls Of Mars, ils ont une certaine folie dans leur approche musicale. Certes, nettement plus enfantines et nettement moins lubriques, les Major Parkinson semblent tout droit échappés d'un manège désenchanté avec leurs douçâtres macabres histoires merveilleuses, un peu comme s'ils faisaient un remake d'Amélie Poulain et d'Halloween dans le même film. C'est un son anachronique très punk cabaret avec l'ajout d'accordéon et autre vieux instruments mais c'est résolument très pop-rock, avec quelques rares incursions dans le métal et le gothique.
C'est une musique très malicieuse et inventive, qui n'hésite pas à mélanger une rythmique de comptines enfantines à celles plus rock. Jon Ivar Kollbotn, le chanteur, y joue pour beaucoup. Il a une voix tel un gros nounours, assez proche de celle de Tom Waits (en plus doux): il est capable de nous amadouer avec tendresse et de nous faire peur dans les secondes d'après.

Ce "Twilight Cinemaé est une véritable réussite et espérons que ces norvégiens puissent être connus de par le monde!

La track-list

  1. Skeleton Sangria (2:49)
  2. Impermanence (4:25)
  3. Black River (5:08)
  4. The Wheelbarrow (7:52)
  5. A Cabin in the Sky (3:46)
  6. Heart Machine (5:54)
  7. Beaks of Benevola (4:27)
  8. Twilight Cinema (5:44)

Quelques liens:

 

Same Time Next Life by Adrian BENAVIDESAdrian BENAVIDES - Same Time Next Life ma note

Voici un musicien découvert par les petits derniers de la grande famille du King Crimson; à savoir Tony Levin, Pat Mastelotto et Markus Reuter. J'ai découvert l'album suite à la "compilation IAPETUS" gagnée lors de la tournée des Crimson ProjecKt ce printemps. J'ai été tout de suite emballé par cette musique technique, à mi chemin entre le King Crimson (période 90/2000) et le côté rock industriel à la Trent Reznor (Nine Inch Nails).
Adrian Benavides est guitariste mais tout d'abord un ingénieur du son de sa profession, et cet album est d'une très grande qualité sonore. Avec lui, on retrouve Pat Mastelotto et Markus Reuter à la section rythmique, ce qui est gage de qualité quand on s'embarque dans une musique très technique. L'album comprend également 3 morceaux plus calmes (les "Reflections") qui sont à mi-chemin entre du No-Man et du David Sylvian (période audible ;) ). L'album se termine par un chef d'œuvre "Same Time Next Life", morceau écrit en hommage à la fille mort-née du musicien.

La track-list

  1. Impulse Response (8:21)
  2. Grit Digging (11:38)
  3. Reflection II (4:51)
  4. Exterior of a Heart (5:18)
  5. Reflection III (12:28)
  6. Same Time Next Life (8:18)

Quelques liens:

 

Autres albums écoutés (déjà commentés)

Autres albums achetés mais non commentés

  • Pat Mastelotto & Tobias Ralph - RAMA (ep) ma note Un duo de batterie, très étonnant et très bon!
  • Markus Reuter & The Colorado Chamber Orchestra - Todmorden 513 ma note Très beau Projet de Markus Reuter, c'est du classique, donc assez chiant.
  • The Crimson ProjecKt live in tokyo ma note C'est un live, donc pas de commentaires...

Autres albums écoutés

  • LES CLAYPOOL'S DUO DE TWANG - 4 foot shack ma note Excellent!
  • KAISER CHIEFS - misery company ma note Les KC ont mué; je ne reconnais plus le chanteur et cela en est fini de leur fameux 'la la la la LA!'
  • ÓLAFUR ARNALDS - Broadchurch ma note B.O. de la série Broadchurch, captivant, envoutant mais un peu trop léthargique
  • PROTEAN COLLECTIVE - ma note Du prog très Intéressant, mais faudrait que je réécoute.
  • ANIMALS AS LEADERS - ma note Ouais... technique mais rien d'autres
  • PANIC ROOM - ma note Assez déçu. Le précédent était nettement mieux/
  • LACUNA COIL - ma note ...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/561

Fil des commentaires de ce billet