SHINING et The OCEAN en concert au Divan du Monde

Ayant découvert Shining cet été (à lire et à écouter ici), je me devais d'aller voir ce que je considère comme le plus bruyant et exaltant des groupes de métal du moment, et ce, même s'ils ne faisaient que la première partie du combo allemand "The Ocean".
Et à la veille d'aller voir Fish en concert au même endroit, j'ai donc pu voir les prestations de:

  • Tides From Nebula
  • Shining
  • Hacride
  • The Ocean

Tides From Nebula

Ils ne sont pas plombiers, ils sont polonais et il s'y connaissent dans les ambiances lourdes comme le plomb avec leur post-rock métal.
Je ne suis pas un grand fan du post-rock, car je considére qu'on a plus l'impression que ces musiciens s'émerveillent de la moindre note qu'ils jouent, et qu'ils mettent de grosses nappes de guitares pour masquer leur lacunes techniques. Bref, pour moi, le post-rock reste un shoegaze aérien.
Toutefois, je dois avouer que ces polonais m'ont intéressés. Le premier et le dernier morceau ont été les plus convaincants, mêlant guitares complexes et nappes "post-rock", mais bon, le reste, malgré quelques incursions techniques, ou quelques riffs bien lourds, cela reste un son trop homogène sur la durée.

Shining

J'étais venu pour eux et malgré leur apparition en deuxième groupe (Hacride jouant "à la maison"), j'en ai eu pour mon argent.
Putain la claque! Sans doute la prestation de l'année. Ils ont commencé par un "One One One" furieux incluant une improvisation de toute beauté, presqu'aussi longue que le morceau studio.
Y'a pas photo, SHINING est à mes yeux (et oreilles surtout) ce qui se fait de mieux en métal avant-gardiste, et en musique (violente) tout court. Jorgen Mokenby et sa troupe nous ont fait une démonstration de feu de Dieu: une maîtrise parfaite de leurs instruments et des rythmes implacables que nous avons subi sur cette petite heure de show. A noter que le clavier est tout aussi furieux que les incartades de saxo de Jorgen Mokenby. SHINING termina par une apothéose, la reprise du cultissime morceau de King Crimson "21st Century Schizoid Man", en y incluant une fois de plus 5 bonnes minutes d'impro.

Shining

la Set-List:

  • I Won't Forget (+ impro)
  • The One Inside
  • Fisheye
  • My Dying Drive
  • Healter Skelter
  • 21st Century Schizoid Man (+ impro)

Hacride

Hacride est un groupe de Death metal technique, qui avec leur dernier album, développe de belles influences progressives. Toutefois, le chanteur en donnait trop. Il était trop dans la puissance que le contrôle, vociférant plus que chantant. Et passer après les nappes de Guitares des polonais, et de la furie norvégienne, le métal d'Hacride m'a semblé bien terne et triste, surtout quand ils jouaient des morceaux anciens, nettement plus basiques, que leur dernier album. Bref, une déception par rapport à leur dernier album.

The Ocean

The ocean se situe géographiquement parlant entre Tool, Mastodon et le post-rock. C'est assez torturé, planant et intelligent. Le premier quart d'heure fut de tout beauté, avec une putain d'énergie (l'un des 2 guitariste allant sautiller de temps à autres sur la grosse caisse du batteur), il faut dire que ces morceaux sont de loin ceux que je préfère de the Ocean, morceaux assez proche de l'univers de Porcupine Tree, similitude certainement renforcée par la projection de vidéos marines étranges et inquiétantes (avec insertion d'images d'une femme au bord d'une crise de panique) derrière le groupe.
La suite du concert fut moins exaltante. Le chant de Loïc Rossetti était très bien, jusqu'à l'arrivée du chanteur de Hacride. Là, ce fût la surenchère de puissance vocale et après ce morceau Loïc Rossetti, resta dans la surpuissance, oubliant de moduler sa voix. Il reste toutefois un très bon performer, avec ses quelques accès de folie, et surtout cette gageure de sauter depuis le premier balcon pour être rattrapé par ses fans! Putain, faut avoir une sacré confiance de sauter de 3 m de haut sur la foule!!! Peter Gabriel (qui se laissait tomber à la renverse dans son public peut aller se rhabiller). Rien que ça, la prestation de The Ocean est à voir!

la Set-List:

  • Epipelagic
  • Mesopelagic: Into the Uncanny
  • Bathyalpelagic I: Impasses
  • Bathyalpelagic II: The Wish in Dreams
  • Bathyalpelagic III: Disequillibrated
  • Abyssopelagic I: Boundless Vasts
  • Abyssopelagic II: Signals of Anxiety
  • Hadopelagic I: Omen of the Deep
  • Hadopelagic II: Let Them Believe
  • Demersal: Cognitive Dissonance
  • Benthic: The Origin of Our Wishes
  • Encores: Shamayim
  • Encores: Firmament
  • Encores: The Grand Inquisitor II: Roots & Locusts
  • Encores: Orosirian - For the Great Blue Cold Now Reigns

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/545

Fil des commentaires de ce billet