JO NESBO - Le bonhomme de neige

JO NESBO - Le bonhomme de neigeAprès le Léopard, j'ai entamé dans la foulée une précédente enquête d'Harry Hole, le nouvel inspecteur scandinave à la mode!

Résumé:
Oslo, novembre 2004, la première neige tombe sur la ville. Dans le jardin familial des Becker, un bonhomme de neige fait irruption, comme sorti de nulle part. Le jeune fils remarque qu’il est tourné vers la maison et que ses grands yeux noirs regardent fixement leurs fenêtres. Dans la nuit, Birte, la mère, disparaît, laissant pour seule trace son écharpe rose, retrouvée autour du cou du bonhomme de neige…
Dans le même temps, l’inspecteur Harry Hole reçoit une lettre signée « le bonhomme de neige » qui lui annonce d’autres victimes. Plongeant son nez dans les dossiers de la police, Harry met en lumière une vague de disparitions parmi les femmes mariées et mères de famille de Norvège. Toutes n’ont plus donné signe de vie le jour de la première neige…
D’une sobriété étonnante, Harry Hole va se retrouver confronté, pour la première fois de sa carrière, à un tueur en série agissant sur le territoire norvégien et qui le conduira jusqu’au gouffre de sa folie…

Ma note: ma note

Ma critique:
Septième enquête d'Herry Hole et véritablement le polar qui a fait briser la glace entourant le mystère Jo Nesbø. C'est depuis le succès de ce livre que l'écrivain norvégien est devenue l'attention principal de tout amateur de polar. Et "le bonhomme de neige" s'inscrit dans la plus pur tradition du polar: un flic (ex-) alcoolique mal aimé par sa hiérarchie, secondée par une jeune pouliche aux dents longues, et une enquête qui cache son poteau rose: le premier serial-killer agissant en Norvège. Avec son froid polaire et ses 5 millions d'habitants, Jo Nesbø bénéficie du succès de ses compatriotes scandinaves; et d'une comparaison facile mais tout bonnement fausse.

Qu'on se le dise, le style de Jo Nesbø ne se rapporte en aucun cas à ceux de Mankell ou de Stieg Larsson. Il n'y a au pire, que le poids de la dépression sur les épaules de l'inspecteur Harry Hole qui peut être comparé au caractère morne de l'inspecteur Wallander d'Henning Mankell. Mais quand même, Wallander n'a jamais été suicidaire ni provoquant envers sa hiérarchie, alors que Harry Hole, a la carne d'un vrai punk où l'on pourrait lire distinctement un jeu de cicatrices écrivant un "no future" sanglant. L'enquête elle même n'est pas méthodique mais totalement instinctive et sans le moindre doute dans le feu de l'action. Le personnage de Harry Hole est vraiment tout le contraire de Wallander, ou du fouineur Mikael Blomkvist. Bref, cette comparaison est encore une supercherie marketing qui fait mouche...

Bon, et si je parlais du livre? Et bien c'est un petit bijou de polar polaire! Le spectre mystérieux de ce bonhomme de neige va vous glacer le sang dès les premières pages. D'ailleurs, vous ne regarderez plus jamais un bonhomme de neige avec le souvenir innocent de votre enfance. Les premiers meurtres vont vous mettre la pression avant qu'elle ne soit recouverte d'une épaisse couche de fausses pistes, de faux semblants et de fausses certitudes. Et on plonge dans ce jeu de quilles à découvrir quelle piste pourrait être finalement la bonne, surtout que les protagonistes se révèlent complexes, et assez imprévisibles, mais juste assez pour être totalement crédibles.
Pas d'excès d'horreur (même si on en demanderait un peu plus), ni d'excès de retournements de situations invraisemblables et une fin humaine et fort subtile.

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/478

Fil des commentaires de ce billet