Black Country Communion Vs Devin Townsend

Voici la revue de 3 albums pour lesquels j'ai mis du temps à me décider pour sortir la carte bleue.
D'un côté, nous avons l'excellent revival Blues-Rock de Black Country Communion, et de l'autre, les 2 albums antinomiques de Devin Townsend, avec son très calme et planant "Ghost" face au très bruyant "Deconstruction", concluant son projet "Devin Townsend Project"
Et en avant la musique!

Black Country CommunionBLACK COUNTRY COMMUNION - 2 ma note

Ah voici un son comme longtemps je n'ai pas entendu. Le dernier né des Black Country Communion est une tuerie dans son domaine: le blues-rock.
Pourtant, l'an passée, la première fournée de ce super groupe ne m'avait guère emballé comme quoi, la réunion de super-musiciens n'est digne de qualité! On a beau avoir joué dans Deep Purple, être le fils d'un Led Zep, avoir été l'ancien clavier de Dream Theater, et enfin, être le nouveau prodige bluesmen, le piètre premier album laissait peu de chances à une suite. Et bien si, l'alchimie a réussi ils ont bien faits d'insister

Cela faisait d'ailleurs longtemps que je n'avais pas écouté du Blues-Rock comme cela. La dernière fois doit remonter à "Still got the Blues" de feu Gary Moore. Il y a donc une éternité de cela!
Cet album commence par un énorme morceau, très rentre dedans (The Outsider) alors que les autres morceaux sont nettements plus blues-rock, et très teintés années 70. Par moment, on dirait du Gary Moore jouant du Deep Purple et on prend son pied à écouter la guitare de Joe Bonamassa. Il a un indéniable talent, et les compositions sur lesquelles ils déroulent ses solos sont toutes parfaites.
J'avais donc été fort emballé aux premières écoutes et au moment de l'acheter à la Fnac en juin dernier, j'ai eu un gros doute: "Ne serait-il pas encore un de ces albums qui va s'empiler sur l'une de mes étagères surchargées"?. J'ai donc attendu 2 mois pour valider si oui ou non, ce revival n'était pas un simple feu de paille. Et bien non, après mûre réflexion, cet album est pour moi la quintessence du Blues-Rock, un synthèse parfaite de 50 ans de musique, un album magique qu'il faut absolument avoir et écouter.

La track-list

  1. The Outsider
  2. Man In The Middle
  3. I Can See Your Spirit
  4. The Battle For Hadrian's Wall
  5. Save Me
  6. Cold
  7. Smokestack Woman
  8. Faithless
  9. An Ordinary Son
  10. Little Secret
  11. Crossfire
  12. Crawl

Quelques liens:

The Devin Townsend ProjectTHE DEVIN TOWNSEND PROJECT - Decontruction ma note

Je suis devenu un grand fan de Devin Townsend depuis l'album "Ki" paru en 2009. Avant, je le trouvais intéressant, mais sans plus, appréciant peu son côté chien fou à vouloir faire plus de bruit et jouer plus fort.
Avec ce "Deconstruction", c'est un peu tout ce que je n'aime pas chez Devin: c'est bruyant, décadant et grandiloquent. Comme il l'annonçait cranement avant de se lancer la promotion de l'album "Deconstruction est par bien des égards un voyage au fond de mon trou du cul". Et en promo, il continuait sur la même rengaine nous confirmant qu'il avait un trou du cul fort intéressant.
Et sans être un fan de musique de chambre, ni de musique sodomite, ce "Deconstruction" est finalement fort intéressant!

Deconstruction est donc bruyant et se veut l'anti-thèse du quatrième album sorti presque en même temps; "Ghost", que je vous narre un peu plus bas.
Pourtant, cela commence toutefois timidement par du trip-hop electro sur une vois éthéré de Devin Townsend; et au beau milieu du morceau, une montée en puissance sur fonds de choeurs d'outre tombe plombés par une batterie frappant par à-coups frénétiques. Bref, revoilà donc le Devin que les "metalheads" adorent
La plupart des morceaux sont un peu brouillon du fait qu'ils fourmillent de milles idées, mais la tendance générale de l'album est le métal symphonique et l'Opéra Rock. Il en profite pour pousser sa voix, un peu comme Florent Pagny dans ses grandes heures. ;-)

Il faut s'attaquer au morceau phare de l'album qui est "The Mighty Masturbator", 16 minutes de plaisir solitaire sous le joug de rythmes allant et venant à une vitesse effrénnée. En plein milieu, Devin Townsend nous offre un break electro hypnotique avant de repartir sur ce qui pourrait une fusion de l'album "Ki" et "Addicted", avec des chants scandés sur une rythmique techno-pop. C'est totalement déconcertant et captivant; surtout avec ce final burlesque (chant de foire).
L'autre grand morceau est "Planet of the Apes", dans lequel notre canadien préféré jette 2 splendides breaks, qui ravira les fans de métal progressifs.

Au final, même si ce "Deconstruction" est plutôt brouillon et bruyant, il regorge de tant de trouvailles que finalement vous en aurez pour votre argent, et surtout, qu'aucune de ces chansons ne vous laissera indifférent; et c'est bien là l'essentiel.

La track-list

  1. Praise the Lowered
  2. Stand
  3. Juular
  4. Planet of the Apes
  5. Sumeria
  6. The Mighty Masturbator
  7. Pandemic
  8. Deconstruction
  9. Poltergeist

The Devin Townsend ProjectTHE DEVIN TOWNSEND PROJECT - Ghost ma note

Voici le quatrième et dernier album du "Devin Townsend Project", et après les très métalliques Folk-celtique (Ki - 2009), Eurobeat (Addicted! - 2010 ) et symphonique (Deconstruction - 2011), voici le fantomatique "Ghost", qui n'est absolument pas métallique! Non, ce "Ghost" est d'un calme désarmant, entre Chill-out et musique ambient, voir new-age par moment.

Lors de ma toute première écoute, je n'en revenais pas. J'attendais à une montée en puissance et rien, rien: le spectre du cardiogramme reste au plus bas tout le long de l'album, et seule la ballade folk "Blackberry" vous bercera plus près du mur.
Ce n'est qu'au dernier morceau que j'ai compris que Devin Towsend s'est moqué de tous ses fans en nous prenant à contre-pied. Ma première réaction a donc été: "Cher Devin, je crois bien que je n'acheterai pas ton album"... Mais voilà, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis et ce "Ghost" a été l'album que j'ai sans doute le plus écouté cet été. Faut dire qu'avec cette musique calme, c'est un plaisir de lézarder au soleil; mais contrairement à un album de musique d'ambiance, vous resterez attentif à son flots de douces notes et son chant aérien et son ambience atmosphérique.

Comme dirait le poête, dans cet album, tout n'est que luxe, calme, et volupté. C'est un album d'une rare sérennité et conclue parfaitement cette tétralogie. Si vous êtes un grand fan du fou Canadien, c'est enfin l'album que vous pourrez sans crainte offre à votre mère, grand-mère ou belle mère; et leur prouver que l'odieuse musique que vous écoutez d'habitude est composée par un véritable génie!

La track-list

  • Fly
  • Heart Baby
  • Feather
  • Kawaii
  • Ghost
  • Blackberry
  • Monsoon
  • Dark Matters
  • Texada
  • Seams

Quelques liens:

The Devin Townsend Project Persona

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/470

Fil des commentaires de ce billet