Fish en set acoustique au New Morning

FishMon chanteur favori, Fish, l'ancien chanteur de Marillion, était de passage à Paris pour un concert entre amis, en set accoustique.
Un rendez-vous que je suis bien content de n'avoir pas loupé!

Pour ce week-end de Pâques, et l'écriture du prochain album à 2012, je craignais qu'il y ait peu de monde pour revoir Fish, surtout pour un set acoustique. Mais je fûs surpris de voir que nous étions finalement assez nombreux.
Fish nous accueillit chaleureusement et fût fort bavard entre chaque morceau. Il entama d'abord par quelques règles à respecter: "No camera, this is not a movie set"; "No flash, I'm an old man with bad eyes that lose is mind easily" and "No talks, you are here to listen to me". Il entama le concert "a capella" en reprennant son "Chocolate Frogs", avant de faire venir ses 2 compères sur scène: Franck Usher ) la guitare et Foss Patterson au clavier. Cette petite soirée entre amis pouvaient enfin commencer.

Pour cette tournée acoustique, Fish a choisi quelques chansons engagés dans lesquels il se lâche facilement et nous captive par la puissance de ses textes. Avec un aspect politique (Frogs, State of Mind, Vigil, Fugazi) mais aussi social (Family Business, Somebody special) et enfin privé (just good friends, Sugar Mice entre autres).
Mais il a laissé libre cours aux spectateurs en choisissant les chansons. Et comme indiqué, entre chaque morceaux, de longues conversations (monologues!) avec le public, avec cette hilarante histoire du grand moment de bonheur qu'il a eu lors de la dernière coupe du Monde avec le match épique Angleterre/Allemagne quand le but de Franck Lampard a été refusé (à ses meilleurs ennemis anglais)!
Bref, Fish était heureux d'être parmi nous et nous communiquait avec bonheur sa joie de chanter. Sur le morceau "Vigil", il alla même chantait en plein milieu du public (just a voice in the crowd) et me donna le frisson. J'avais totalement oublié la puissance émotionnelle de cette chanson.

Et ce fût une soirée riche en émotions. "Slainte Mhath", même en acoustique, soulève des montagnes. Le plus beau moment fût sans contexte la deuxième partie du morceau "Incubus". Ah, la première partie gothique/messe noire du morceau m'indiffère, mais cette deuxième partie, mon dieu que ce morceau est beau. J'en avais les larmes aux yeux et les poils des bras tout hérissés. Et ce fût partie remise avec "Fugazi", et ce rappel que cette chanson avait réellement un aspect visionnaire ("high fibre ignorance, Decriminalised genocide, radioactive perfume, ...") avec tout ce qui se passe actuellement.

Musicalement, cela tenait vraiment bien la route, même si Fish n'arrive plus à monter dans les aigues comme avant. Comme le vin, Frank Usher se bonifie et excellait vraiment sur sa guitare acoustique, tandis que Foss Patterson déroulait tranquillement, tel un jazz-man, les notes sur son clavier.
Ce fût une putain de bonne soirée, avec une certaine nostalgie de ces sombres moments magiques et hypnotiques de ma jeunesse quand j'écoutais des nuits entière les albums de Marillion.
Vivement le prochain concert!

La setlist:

  1. Chocolate frogs (acapella)
  2. State of Mind
  3. Somebody special
  4. Brother '52
  5. Just good friends
  6. Slainte Mhath
  7. Punch & Judy
  8. Kayleigh
  9. Family Business
  10. Vigil in a wilderness of mirrors
  11. A gentleman's excuse me
  12. Incubus
  13. Fugazi (rappel #1)
  14. Sugar Mice (rappel #2)
Quelques liens sur Marillion et Fish:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/458

Fil des commentaires de ce billet