Scratch My Back de Peter Gabriel et le live "Reality tour" de David Bowie

J'étais très impatient de découvrir cet album de reprises de l'ange Peter Gabriel. Je l'avais découvert rapidement fin janvier sur le net, et à la première écoute, je me suis dit: "bon, on attendra qu'il sorte en CD pour donner son avis".
Voilà donc le CD entre mes mains, et le clavier pour épancher ma cruelle déception...
Quant au live de David Bowie, je n'y attendais rien, et pourtant, là, que c'est bon!

  • Peter Gabriel - Scratch My Back
  • David Bowie - A reality tour

Scratch My Back Peter Gabriel - Scratch My Back

J'avais un peu peur de cet album de reprises, car "qui dit album de reprises, dit argent facile". Là, avec Peter Gabriel, nous savions déjà qu'il ne nous ferait pas une arnaque à la Seal ou à la Rod Stewart. Non, Peter Gabriel aime la difficulté et c'est pour cela qu'il a décidé de reprendre des morceaux d'autres à la sauce symphonique; et en plus de revoir dans l'ensemble les morceaux repris. Ainsi, le Heroes de David Bowie surprend: on connait les paroles, mais l'air ne nous dit rien, ou très peu. Peter Gabriel plane avec son orchestre mais il oublie de nous emmener dans son survol de ces reprises, et de nombreux morceaux méconnus.

Car même si Peter Gabriel reprend du Paul Simon, du Talking Heads, Lou Reed; Neil Young ou Radiohead, ce sont des morceaux peu connus. Et parmi les jeunes pousses du rock, c'est là aussi des groupes méconnus (Elbow, Magnetic Fields, Bon Iver, Regina Spektor, sauf Arcade Fire, certes). Bref, cela sonne presque comme un nouvel album, un exercice de style qui s'avère être au final fort peu convaincant.
D'une part à cause de sa voix. Malgré toute la chaleur dans son timbre, cela fait depuis belle lurette que Peter Gabriel ne s'aventure plus dans des octaves plus aigus. Sa voix est là totalement monocorde, sans relief...

De plus, malgré son talent de composition, et tout l'amour que je lui porte, on sent qu'il ne maitrise pas les codes et les arcanes d'un orchestre symphonique. Ses compositions sont amorphes, ennuyantes, sans saveur et presque sans émotions. Il passe à côté de l'essentiel, et un peu comme sur 'Up'. Quand il balance les violons, ou que cela s'accélère, le changement est brutal et ferait presque violence aux oreilles. Peter Gabriel n'est pas un Peter Hammill, ni un Jaz Coleman qui excellent dans ce domaine.

Pourtant, certains morceaux sont réussis, mais c'est plus dû aux compositions originales plus péchues, comme le 'my body is a cage' de Arcade Fire ou 'Listening Wind' de Talking Heads et le très pétillant 'Waterloo sunset' des Kinks. A part ces 3 chansons, je comprends mal son choix de composition. A quoi rime une reprise piano de Randy Newman? Il a le culot de nous remettre le sirupeux et gerbant "book of love" qu'il avait sorti pour un film il y quelque temps de cela cela aurait mieux de le laisser dans le CD bonus) et enfin, crime de lèse majesté, la version de Radiohead ressemble plus à "Calling you", la chanson de Bagdad Café, qu'au sublime morceau de Tom Yorke.

Bref, vous l'aurez compris, cet album est plus un poil à gratter dans sa splendide discographie, qui est là pour me gratter le dos et me caresser à rebrousse poil.

Track-list

  1. Heroes (David Bowie)
  2. The Boy In The Bubble (Paul Simon)
  3. Mirrorball (Elbow)
  4. Flume (Bon Iver)
  5. Listening Wind (Talking Heads)
  6. The Power Of The Heart (Lou Reed)
  7. My Body Is A Cage (Arcade Fire)
  8. The Book Of Love (The Magnetic Fields)
  9. I Think It’s Going To Rain Today (Randy Newman)
  10. Apres Moi (Regina Spektor)
  11. Philadelphia (Neil Young)
  12. Street Spirit (Radiohead)
  13. CD Bonus: The Book Of Love (Remix)
  14. CD Bonus: My Body Is A Cage (Oxford London Temple version)
  15. CD Bonus: Waterloo Sunset (Oxford London Temple version) (The Kinks)
  16. CD Bonus: Heroes (Wildebeest mix)

Quelques liens

 

David BowieDavid Bowie - A reality tour

Refroidi par l'album de Peter Gabriel, c'est sans conviction que j'ai acheté ce live de Bowie. Ce qui m'a surtout poussé est le prix: moins de 15€ pour un double-live et au final quel live!
C'est une sacré surprises. J'avais un très bon souvenir de cette tournée, avec ce répertoire monumental et là fois très éclectique (Rock glam, pop, industriel, jazz, new wave et funk). J'ai le DVD de la tournée depuis longtemps, et le problème des DVD live, c'est qu'on les réécoute que très rarement. Alors béni soit ce CD en low-price qui m'a donné une furieuse envoie de réécouter du Bowie. Ce live a un son parfait, du fait qu'il est joué par des musiciens hors pair. David Bowie a su s'entourer avec le temps des personnes qui savent apporter autre chose qu'une énième ré interprétation de tubes que l'on connait par coeur. Par exemple, le piano de Mike Garson est magique, apportant des notes iconoclastes à des tubes ultra-connus. Les guitares alambiquées du jeune Gerry "Leonard apporte également une touche aérienne unique, à mi-chemin entre du David Torn et du Michael Brook, voire du Robert Fripp. De plus, Bowie interprète dans ces chansons quelques morceaux qu'il jouait rarement (Fantastic Voyage; Sister Midnight; Loving The Alien; 5 years ou Hang On To Yourself), et qui collent à merveille avec les chansons de ses 2 derniers albums, servant de base à ce live. Bref, ce live est une excellente occasion de redécouvrir l'artiste, et d'admirer qu'il sait tout faire et tout enchainer sans la moindre fausse note. Et espérons que ce live est un signe annonciateur de son prochain retour!

Track-list

  1. Rebel, Rebel
  2. New Killer Star
  3. Reality
  4. Fame
  5. Cactus
  6. Sister Midnight
  7. Afraid
  8. All The Young Dudes
  9. Be My Wife
  10. The Loneliest Guy
  11. The Man Who Sold The World
  12. Fantastic Voyage
  13. Hallo Spaceboy
  14. Sunday
  15. Under Pressure
  16. Life On Mars
  17. Battle For Britain (The Letter)
  18. Ashes To Ashes
  19. The Motel
  20. Loving The Alien
  21. Never Get Old
  22. Change
  23. I'm Afraid Of Americans
  24. Heroes
  25. Bring Me The Disco King
  26. Slip Away
  27. Heathen (The Rays)
  28. Five Years
  29. Hang On To Yourself
  30. Ziggy Stardust
  31. Fall Dogs Bomb The Moon
  32. Breaking Glass
  33. Fall Dogs Bomb The Moon
  34. Breaking Glass
  35. China Girl

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/410

Fil des commentaires de ce billet