Lovely Bones de Peter Jackson

Lovely Bones

Grand fan de Peter Jackson, j'étais curieux de voir ce "lovely bones" avec ces premières images d'un monde onirique et l'ambiance maléfique d'un tueur pédophile.

Synopsis: Suzie Salmon, jeune fille de 14 ans, a tout pour être heureuse: une famille attentive, et un bel amoureux enfin décidé à faire le premier pas.
Mais voilà, elle est assassinée près de chez elle, par l'un de ses voisins. Terrifiée, elle découvre qu'elle erre entredeux mondes, qu'elle continue à observer sa famille sous le choc de sa disparition.

Parmi les vivants, l'enquête piétine. Pourtant, le père et la sœur de Suzie sont intimement persuadés que l'esprit de Suzie rôde toujours, tout comme son meurtrier, qui doit être un habitant de la bourgade, voire un voisin... Mais qui?

Ma note:

Ma critique:
Peter Jackson reviendrait presque à ses premières amours: pas celles du cinéma trash délirant de "Bad Taste" ou de "Braindead", mais plutôt celles des histoires des fantômes et des jeunes filles en fleurs ("créatures céleste"), en nous contant cette aventure du spectre d'une jeune adolescente assassinée, tentant d'aider les vivants vers les traces de son tueur.

Le film commence par la présentation de la famille de la jeune Suzie, de ses premiers émois amoureux avec un jeune ténébreux et puis glisse vers des rivages plus sombres, avec l'introduction du tueur dans les parages. Du climat idyllique, on glisse de manière incontrôlée vers des rivages tortueux et périlleux, celles des pulsions pédophiles du tueur. Ce glissement de terrain s'effectue lentement, tel une feuille balayée par le vent, pour tomber dans les griffes du prédateur. Le spectateur est pris, telle la victime, dans ce climat dérangeant et malsain.
Comme cela reste un film grand public, Peter Jackson ne fait pas trop dans le glauque et le souffle des pulsions pédophiles est vite éteint dans un éclair d'horreur sanguinolant pour accoucher de l'intérêt principal du film: l'univers idyllique de l'entre-deux mondes où se situe l'âme de la petite Suzie.
C'est assez beau, avec de forts jolis effets spéciaux, mais j'avoue en rester sur ma faim, après coup. On dirait presque que la trame du film n'est que pour ces passages de pure beauté.

Pourtant, le film a tout pour être un splendide thriller gothique: les thèmes sont omniprésents: la mort, le romantisme, un spectre, l'amour d'une famille et la découverte d'un tueur famélique, et des différentes enquêtes qui le mène à sa perte. Seulement voilà, entre son désir d'en jeter plein la vue avec ces visions du paradis, et une enquête un peu gnangnan, le film s'égare et perd en profondeur. Les pistes intéressantes se noient les unes après les autres (la jeune gothique qui voit les morts, le maure amoureux, le père dévastée par la mort de sa fille). Seule la piste de la soeur tient en haleine et tiendra jusqu'au bout, même si final vengeresse ne viendra pas. La distribution des acteurs est elle aussi plutôt décevante. La frimousse de Saoirse Ronan ravira les amateurs de rousses, mais ses cris ne vous ficheront pas la frousse: elle surjoue un peu, même si j'avoue qu'elle dégage un sentiment d'innocence presqu'autant exceptionnel que les 2 jeunes filles en fleurs de "créatures célestes" du même réalisateur.

Mais avec l'âge, Peter Jackson n'a plus envie de choquer: son "lovely bones" est transparent, sans saveurs. Il développe un univers onirique et en reste là, et ne dirige absolument pas ses acteurs.
En effet, Mark Wahlberg est totalement transparent, il passe à côté de son rôle de son père meurtri avec son brushing à 10 cents. Le tueur, joué par Stanley Tucci, a un faux air de Bruce Willis avec une affreuse moumoute blonde, et singe de manière très maladroite le pédophile. Je ne comprend vraiment pas sa nomination aux Oscars!!!. Il est très peu crédible. Seule la sœur de la défunte, jouée par Rose McIver, sauve un peu les meubles; mais son rôle s'arrête bizarrement, comme le film, sur une chute tout conne (et c'est le cas de le dire...).
Dommage...

Info sur le film:
  • Réalisation: Peter JACKSON
  • Scénario: Peter Jackson, Frances Walsh et Philippa Boyens
  • Principaux acteurs: Saoirse RONAN, Stanley TUCCI, Mark WAHLBERG, Rachel WEISZ, Susan SARANDON et Rose MCIVER.

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/409

Fil des commentaires de ce billet