Des chansons qui comptent ,vol.18 - Peter Gabriel - Big Time

On a tous quelque chose de Tennessee... disait l'autre. Enfin, on a surtout à un moment donné, une chanson, un air, un refrain qui vous hante et qui vous marque pour pas mal de temps.
Ce mois-ci, en attendant l'album de reprise "Scratch my Back" de Peter Gabriel, voici sa chanson la plus positive et grandiloquente qui me donne la pêche à chaque fois que je l'entends: "Big Time".

Peter Gabriel - Big Time

Ecrite en 1986 pour l'album "so", "Big time" est certainement la chanson la plus positive de Peter Gabriel, la plus grandiloquente et géniale que je connaisse. C'est naturellement une de mes chansons favorites, surtout pour danser. Cette chanson a tout pour elle: un rythme d'enfer, de l'humour et développe cette envie de tous de devenir plus grand qu'on est, de voir la vie en grand, de vivre la vie en grand.
C'est certes une vue naïve, très années 80 et elle est à double lecture. D'une part, cette envie bien humaine de réussir sa vie et devenir célèbre. Et d'autre part, les paroles de Peter Gabriel joue à fond sur l'auto-dérision, et dévoile en fin de compte une critique fine de la société américaine où tout doit être énorme. La fin du morceau est telle l'obèse de "The meaning of life" des Monthy Pythons, qui croit que l'orgasme gastronomique est proche, alors que c'est son explosion fatique qui est proche, obscène et tonitruante.

A noter que pour ce morceau, Tony Levin, le bassiste attitré de Peter Gabriel (et de King Crimson) a spécialement conçu ses fameux "funk fingers", qui sont deux baguettes de percussions prolongeant ses doigts, telle une prothèse. La frappe des baguettes sur les cordes produit un son brillant, très funky, proche de celui obtenu en slap et qui permet de doubler la cadence à laquelle les cordes sont frappées.

J'en profite également pour vous annoncer qu'un de mes copains (Franckie) vient de publier son deuxième livre sur Peter Gabriel, plus exactement sur sa maison de Disque "Real World".
C'est un joli pavé de 454 pages, avec plus d'une quarantaine d'illustrations et une tonne d'informations! (Normal, avec 454 pages).
C'est aux Editions du camion Blanc; vous le trouverez également dans quelques Fnac, où au pire; commandez-le!
Et en avant la musique!!!




Big Time
[Peter Gabriel - (album: So)]

Hi there

I'm on my way, I'm making it
I've got to make it show, yeah
So much larger than life
I'm going to watch it growing

The place where I come from is a small town
They think so small
They use small words
But not me
I'm smarter than that
I worked it out
I've been stretching my mouth
To let those big words come right out

I've had enough, I'm getting out
To the city, the big big city
I'll be a big noise with all the big boys
There's so much stuff I will own
And I will pray to a big god
As I kneel in the big church

Big time
I'm on my way, I'm making it
Bg time big time
I've got to make it show, yeah
Bg time big time
So much larger than life
Big time
I'm going to watch it growing
Big time

My parties have all big names
And I greet them with the widest smile
Tell them how my life is one big adventure
And always they're amazed
When I show them round my house to my bed
I had it made like a mountain range
With a snow-white pillow for my big fat head
And my heaven will be a big heaven
And I will walk through the front door

Big time
I'm on my way, I'm making it
Big time big time
I've got to make it show, yeah
Big time big time
So much larger than life
Big time
I'm going to watch it growing
Big time big time
My car is getting bigger
Big time
My house is getting bigger
Big time
My eyes are getting bigger
Big time
And my mouth
Big time
My belly is getting bigger
Big time
And my bank account
Big time
Look at my circumstance
Big time
And the bulge in my big big big big big big big 
big big big big big big big 

Quelques liens:

Commentaires

1. Le mercredi 5 janvier 2011, 08:10 par omni

En fait, j'ai le plaisir de la simple lecture de tous vos blogs. Voulais simplement vous faire savoir que vous avez des gens comme moi qui apprécie votre travail.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/387

Fil des commentaires de ce billet