Des chansons qui comptent ,vol.17: OceanSize - Commemorative 9-11 T-shirt

On a tous quelque chose de Tennessee... disait l'autre. Enfin, on a surtout à un moment donné, une chanson, un air, un refrain qui vous hante et qui vous marque pour pas mal de temps.
Ce mois-ci, je vous invite à découvrir un morceau que j'adore, dont le titre rend hommage à ce jour bien funeste, même i au final, le titre n'a aucun rapport avec l'attentat.

Attention, voici un morceau addictif qui commence de manière calme, et qui progresse lentement jusqu'à l'extase. Rythmique basée sur la dualité du piano et de la batterie, les premières notes se placent dans votre tête et vous interpelle: le rythme apparemment simple et en fait très complexe, où les mesures impaires langoureuses se répétent jusqu’à l’enivrement. C'est un joyau musical. La construction est parfaite, et musicalement, il faut avouer que c'est assez proche de "Porcupine Tree".
La chanson dure près de 9 minutes, et se décompose en trois temps majeurs, l'introduction jusqu'au début du chant de Mike Vennar, qui arrive au bout 3'30". Le chant lui aussi est assez syncopé, pour s'échouer dans une orgie musicale au 2/3 de la chanson. La fin est plus calme, même si la dernière minute annonce les soubresauts d'une batterie exsangue.

OceanSize - Commemorative 9/11 T-shirt

You try to keep your composure
I'm only having a laugh
The latest attempt at closure
Failed after 25 drafts

But I can still retain this
I can still collect
You're cashing in on misery
And calling in all your debts

Stop trying to keep your composure
I'm only having a laugh
The latest attempt at closure
Failed after 25 drafts

But I still can still retain this
I can still retain this
I can still retain this

Stop trying to keep your composure
Stop trying to keep your composure
Stop trying to keep your composure
Stop trying to keep your composure

And it comes as no surprise you never let go


Quelques liens:

Commentaires

1. Le lundi 11 juillet 2011, 16:54 par publicité Cambrai

Un titre qui passe encore régulièrement sur La Grosse Radio, on ne s'en lasse pas. Quel dommage que le groupe ait splitté...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/376

Fil des commentaires de ce billet