Le coup du foudre: Stolen Babies - There Be Squabbles Ahead

Paru en 2007, ce n'est que ces jours-ci que j'ai découvert l'album de ce groupe américain totalement déjanté. Imaginez un peu: Si Siouxsie (sans ses Banshees) ou Nina Hagen étaient nées 30 ans plus tard, et bien elles joueraient dans "Stolen Babies".
Chaud devant!!!!

Stolen Babies - There Be Squabbles Ahead

Découvert grace à LastFm (sur la radio thématique dédiée à Dresden Dolls), j'ai été frappé par cette puissance et ce son décalé. J'ai tout de suite voulu en savoir plus et je me suis précipité sur le site MySpace du groupe et là, j'ai reçu une grande baffe qui m'a envoyé sur Mars!
Stolen Babies a un son unique, extra-terrestre et anachronique, à mi-chemin entre le punk cabaret et l'industriel, tout un gardant un côté pop décalé. C'est difficilement descriptible tant l'expérience vous fait perdre tout repère musical traditionnel et réduit à néant les soit-disantes barrières entre les styles. En effet, C'est bien la première fois que j'entends de l'accordéon avec des énormes riffs de guitares.

Et oui, y'a de l'accordéon et même des cuivres et un rien de temps cela s'embarque pour une accélération à la Ministry pour revenir à des sonorités plus pop à la No Doubt. Cela part dans tous les sens et c'est bigrement bien construit avec une rythmique énorme, dont une basse vrombissante et bondissante qui ferait passer celle de Robert Trujillo dans Infectious Grooves pour de la contrebasse.
La voix de la chanteuse, Dominique Lenore Persi, est quant à elle aussi transcendante. Quand je dis en introduction qu'elle est la fille spirituel de Siouxsie et de Nina Hagen, c'est bien cela. D'un côté, nous avons la grâce de la voix de Siouxsie avec une vocalise très large, pop et gothique. Et d'un autre côté, elle a la rage de Nina Hagen; mais une rage terrifiante, à croire qu'elle se mutile les parties intimes pour balancer des chants aussi hargneux. Et chose extraodinaire elle saute sans complexe d'un style vocal à l'autre pour notre plus grand plaisir. Bref, c'est une expérience à vivre, où vous allez parcourir 80 ans de musique en moins d'une heure, passant du cabaret à la Weimar, à de l'electro puis à l'industriel (Ministry, Nine Inch Nails) pour revenir à une pop féminine à la No Doubt ou à la Guano Apes et Garbage; sans oublier une ambiance gothique à la Killing Joke, Nephilims, Dresden Dolls, Siouxsie...
Bref, moi j'adore, c'est un album TOTALEMENT JOUISSIF et vu les merdes qui occupent le haut de nos charts, je ne suis pas près de revenir vers des styles plus traditionnels...
Stolen Babies va être le groupe à suivre, d'autant plus qu'ils ont une vrai goût pour l'originalité et un univers décalé, tel le montre la pochette (signée Crab Scrambly) et leurs prestations scéniques sur YouTube

La track-list:
  1. Spill
  2. Awful Fall
  3. Filistata
  4. A Year Of Judges
  5. So Close
  6. Tablescrap
  7. Swint? Or Slude?
  8. Mind Your Eyes
  9. Lifeless
  10. Tall Tales
  11. Push Button
  12. Gathering Fingers
  13. The Button Has Been Pushed

Quelques liens:
L'album vous coutera moins cher sur amazon.co.uk qu'en France (£10.79 contre 19,45€)...

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/341

Fil des commentaires de ce billet