L'album du mois: UKZ - Radiation

Voici l'album du mois qui n'en est pas vraiment un: c'est un eP (extended Play, un mini-album) mais que voulez-vous, cela fait 30 ans que j'attendais la suite du groupe U.K. formé par Eddie Jobson et des anciens de King Crimson.
C'est chose faite! Et ce n'est rien que du bonheur!!!!

UKZ - Radiation

30 ans que j'attendais un album digne de ce nom d'Eddie Jobson! Il avait formé en 77 avec John Wetton, Bill Bruford et Allan Holdsworth le groupe "U.K." et avait livré l'un de mes meilleurs album à ce jour. Depuis 79 où le groupe s'est splitté, rien de transcendant de la part d'Eddie Jobson, à part quelques avec Frank Zappa, Jethro Tull et Terry Bozzio. Cela fait 15 ans que la rumeur courrait qu'Eddie Jobson souhaitait reformé le groupe. C'est chose faite mais ce n'est pas les mêmes anciens de King Crimson qu'il fau chercher comme partenaire. Non, c'est le dernier '-ex' en date: le bassiste Trey Gunn.
Ils se sont entouré de musiciens européens continentaux, avec le jeune prodige guitariste autrichien Alex Machacek, l'allemand Marco Minnemann à la Batterie et enfin le chanteur belge Aaron Lippert. Le résultat est détonnant, quasi futuriste.
Je vous invite à écouter le morceau ci-dessous (ou bien à aller voir le vidéo sur YouTube) pour mieux comprendre. Musicalement, ce morceau est à la croisée entre King Crimson (période 2000), Nine Inch Nails et Porcupine Tree: rien que ça!!!!!
L'eP n'est toutefois pas aussi muscialement barycentrique que ce putain de morceau. L'influence est nettement plus King Crimsonnienne, lorsque Trey Gunn officiait dans le groupe. Ceci explique donc cela. Nous avons donc droit à 4 morceaux. Tout d'abord le tonitruant "Radiation" avec son break calme qui arrive au bout de 4 minutes et qui est de toute beautée, à vous donner la chair de poule. Voilà un guitariste technique avec un excellent feeling et batteur qui sait habiller un morceau. Ce morceau passe en boucle sur mon PC depuis 3 semaines et je me n'en lasse pas!
Ensuite vient "Legend" et "Houston", 2 morceaux calmes à la Sylvian&Fripp où le guitariste reprend les sonorités de Robert Fripp avec ses frippertronics, guitares aux sons langoureux synthétiques. Et enfin, nous avons droit à un autre chef d'oeuvre, un morceau King Crimsonnien à 90%: Tu95, où les musiciens s'en donnent à coeur joie. Ceux qui ont adoré les derniers albums de King Crimson (The ConstruKction of Light & The Power to Believe) vont être servis! C'est de toute beauté et la touche qu'apporte Eddie Jobson est splendide, rendant ce morceau fort technique moins prise de tête que ceux du roi pourpre.
Avec un tel mini-album, je ne demande qu'une chose: J'EN VEUX PLUS!!!!!!

La track-list:
  1. Radiation
  2. Legend
  3. Tu-95
  4. Houston

Quelques liens:

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/339

Fil des commentaires de ce billet