Les Chaussures Hardrige ont ouvert une 2ème boutique en RP...

Alors que Sévy et moi flânions pour les soldes dans la nouvelle zone commerciale de magasins d'usines de Marques Avenue du côté d'Evry (à Corbeil Essonnes plus exactement), j'ai éré ravi de voir qu'Hardrige, mon fournisseur officiel en chaussures de villes, y a ouvert une boutique.
Et comble du bonheur, qui était là ce week-end à la boutique pour la récente ouverture et ce premier grand week-end de soldes?!? Olivier Richard, mon ancien camarade de promotion, qui a désormais repris l'entreprise familiale de cette marque.
Cela devait 2 ou 3 ans qu'on ne s'était pas vus (dans la vraie vie), et cela m'a fait grand plaisir de le revoir...
Du coup, j'en profites donc pour vous faire partager mon appréciation pour les chaussures qu'il fabrique. Cela fait en effet maintenant plus de 15 ans que je porte essentiellement comme chaussure de villes des Hardrige. Paradoxalement avec toutes ces années de fidélité, je ne suis pas le client idéal pour mon ami Olivier. Le problème de ses chaussures est que vous en prenez pour 10 ans! C'est le revers de la médaille pour un entrepreneur qui prône la qualité et le savoir-faire. Je vous invite donc à aller faire un tour à l'une de leurs boutiques (Paris, Londres, Bordeaux, Strasbourg, Sillans (siège social), Evry, Romans, La Séguinière, Talange et Coquelles), et pourquoi pas, faire comme beaucoup, personnaliser vos chaussures sur mesures. Faites un tour sur son site, vous verrez, si vous aimez les chaussures uniques: vous serrez conquis!
Quelques liens:

Commentaires

1. Le vendredi 25 février 2011, 15:40 par sYbilE

Bof et reBof,
Une paire "Hardrige hector" achetée 270€, portée 3 fois, ramenée à la responsable à Evry, qui après plus d'un mois d'attente refuse de me faire un geste sous prétexte que je ne paye pas la réparation des chaussures ni les frais de port, et que je l'ai mal demandé, pitoyable. Bref une bonne marque Bien de chez nous. Ah c'est pas gagné. On n'est pas près de rattraper les allemands.
Cordialement.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/329

Fil des commentaires de ce billet