Gaza ou le paradoxe de l'histoire

Evolution de la carte de la Palestine sur ce dernier siècleCela fait maintenant 3 semaines qu'Israël a envhai le ghetto de gaza pour éradiquer les terroristes du Hamas.
Drôle de tournure de l'histoire. Il y a 65 ans, les Israéliens subissaient la pire des exclusions: la mise en ghetto puis en transfert terminal pour les camps de la mort. Aujourd'hui, ils semblent que mes chiens de garde la mémoire humaine ont des problèmes de vues et de mémoire...
Sans doute les poutres plantées dans leurs narines empêchent de voir ce qui se passe à leur pied... Ne fais pas aux prochains ce que tes ancêtres ont subi ne doit pas être une loi du Talion.

Certes, face aux infamies terroristes des extrémistes palestiniens de ces dernières années, on ne peut que réprouver violemment leurs actes. Il n'y a pas de différence entre l'un des pilotes des avions qui se sont abattus sur les Twin Towers et les kamikazes qui se font sauter en plein Jérusalem, ou bien qui lançent des roquettes à l'aveugle sur des populations civiles. Ils sont tous à abattre sur le champ. Aucune concession, aucun pourparler ne pouvant être faits face à ces irréductibles qui ont perdu toute raison, tout espoir de paix.
L'ennui, c'est que ces hommes sans foi sont inarretables, intouchables sans utiliser de grand moyens. Après les tentatives d'isolement (murs et embargo envers les territoires palestiniens), Israël utilise ces jours-un marteau-pilon pour écraser des mouches à merde, et c'est malheureusement toute une population qui trinque.
Et paradoxe de l'histoire, je pense que si nous avions la même couverture médiatique durant la 2ème guerre mondiale, nous aurions été tous d'accord pour soutenir les terroristes juifs du Ghetto de Varsovie contre l'infamie nazie. Et là, quelle est la différence? Je ne la vois pas, je ne la distingue plus. Un régime affirme sa supériorité en mettant ses minorités dans des ghettos, en réduit chaque jour le territoire, et éradique sa population...je pense que Et pourtant, nous sommes partagés, indécis. Nous laissons faire avec nos protestations de bienséances. La Palestine est dirigée par des mouvances terroristes, car il me semble qu'elle n'a plus autre choix.
Il y a quelques années, nous étions si proche de la paix. Paix fragile mais volontaire. La force d'une nation, n'est pas la force de son peuple (en tant que un peuple égale une race) mais de la somme des différence de ses peuples qui l'a compose et qui s'unissent au profit de tous. L'existence d'une nation ethnique est une renonciation à ces droits universels, à la reconnaissance des droits de l'homme et au pouvoir des Nations Unis.
Et vu la tournure des évènements, il semble bien que le couvercle de la boite de Pandore s'est une fois de plus brisée en deux; cette issue semble sans fin. Israël avait 6 millions de bonnes raisons pour exister. Et il faudra attendre sans doute autant de raisons pour reconnaître l'état de Palestine.
J'en ai bien peur, malheureusement.


Evolution de la carte de la Palestine::
Voici une petite carte pour tempérer ceux qui ont été choqués que j'utilise le terme de Ghetto pour désigner Gaza...
Evolution de la carte de la Palestine sur ce dernier siècle
(Merci à Franckie pour avoir déniché la carte)

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.atoma.org/atopia-v3/index.php?trackback/328

Fil des commentaires de ce billet