Les oldies du mois de Juin

Pour ce mois de juin, je vous propose 2 monstres du rock progressif des années 70: le mondialement connu "Tubular bells" de Mike Oldfiled, et, mon album favori, celui que je ne met pas entre n'importe quelles oreilles: le godbluff de Van Der Graaf Generator.
Attention, 2 albums pour mélomanes avertis, 2 albums à avoir dans sa discothèque idéale...
. Mike Oldfield - Tubular bells (1973) L'instrumental best-seller
. Van der Graaf Generator - Godbluff (1975) Le rock, tourment de l'âme humaine...
 

Mike Oldfield - Tubular bells

Mike Oldfield est un multi-instrumentiste virtuose. Même si sa prédilection va à la guitare, avec lequel il a touché le public avec des chansons pop-folk gentillettes dans les années 80, c'est surtout avec des monuments de «rock progressif instrumental», tel que "Amarok", "Ommadawn" et évidemment ce fameux "Tubular Bells" que Mike Oldfield a acquis ses lettres de noblesses.
Album mythique, cet album est devenu une des plus grosses ventes de l'histoire de la musique, ce qui est exceptionnel pour une musique purement instrumentale. Ce succès s'explique en partie par la reprise du thème introductif en thème majeur du film d'épouvante "l'Exorciste".
L’album se compose de deux vastes mouvements, dont le premier s'appuyant sur le fameux thème connu de tous. La deuxième partie est plus avant-gardiste, avec des guitares lentes et saturées et un chant guttural qui a du inspiré pas mal de chanteur de death-metal.
La tracklist:
  1. Tubular Bells - part one – 25:36
  2. Tubular Bells - part two – 23:20

Téléchargez l'album en entier au format MP3 (en copiant le lien ci-dessous):
http://rapidshare.com/files/111609329/MOTB7300.rar
password: MOODSWINGS



Van der Graaf Generator - Godbluff (1975)

Van Der Graaf est un groupe à part. Déjà, à l'heure où la guitare faisait son avènement dans le monde du Rock, VDGG s'est mis en tête de jouer sans guitare (seul quelques interventions d'invités jouent). Il faut dire qu'avec les outrages saxophonistes, les tortures des synthés, le matraquage rythmique des musiciens de VDGG, sans oublier la voix fantasmagorique de Peter Hammill, une guitare est tout simplement futile. Cet album est comme une jouissance anale: abrupt, dure, et sans compromissions.
Vous comprendrez aisément que l'écoute de cet album peut provoquer des troubles inquiétants pour des personnes à l'oreille fragile et peu aventureuse.
La tracklist:
  1. The Undercover Man (7:00)
  2. Scorched Earth (10:10)
  3. Arrow (8:15)
  4. The Sleepwalkers (10:26)
Téléchargez l'album en entier au format MP3 (en copiant le lien ci-dessous):
http://tinyurl.com/2dw5dm
Password : sakalli