Diffusable pas diffusible?

Voilà, cela fait plus de 10 ans que professionnellement j'utilise le terme de "diffusable" pour indiquer qu'un média (ou article) est disponible en ligne, et suite à un rendez-vous client, j'ai entendu pour la première fois le terme de "diffusible", et puis ce matin, je le découvre à nouveau. C'est sûr, si on demande à n'importe qui la question suivante "Quelque chose que l'on peut diffuser, on dit que c'est… ". La réponse est majoritairement "diffusable". Et pourtant, c'est un mauvais usage du terme: il faut utiliser le terme de diffusible.
En effet, la plupart des dictionnaires ne proposent absolument pas le terme de 'diffusable', comme le très vénéré "Trésor de la langue française informatisé". Toutefois, quelques dictionnaires (Hachette et Larousse) précisent que le terme "diffusable" peut être usité, mais uniquement dans le cas des transmissions par ondes radio-électriques (radio; TV) ce qui exclue les transmissions terrestres, comme Internet.
Comme j'aime à dire: "ça me troue le cul!". Le pire que dans tout ça, en croyant que le faux emploi de diffusable est plus usité sur le net, en faisant un googlefight, c'est bien diffusible qui l'emporte; et de haut la main... (320.000 contre 50.000).
Edifiant, non?!
Plus sérieusement, en rediscutant de ce sujet avec mon boss, nous sommes arrivés à la conclusion, que pour nous autre, informaticiens spécialisés dans la gestion de données, nous accentuons plus sur l'état de l'information diffusible, qui est lui: "diffusable", et que si nous devions donner une définition, nous dirions:
  1. Diffusible: qui peut se diffuser
  2. Diffusable: qui peut être diffusé
Enfin, si vous voyez la différence..

Commentaires

1. Le mardi 11 janvier 2011, 11:11 par J. Assange

Vous voulez donc dire que toute vérité est par défaut diffusible, mais pas forcément diffusable?