Stieg Larsson - Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes - Millenium I

Henning Mankell a ouvert la brèche des polars scandinaves, et voilà Stieg Larsson qui défraie la chronique avec une trilogie pas piqué des hannetons et véritablement captivante. Tellement captivante que j'en suis déjà au trois-quart du 2eme ouvrage avant même de terminer cette critique!

Résumé: Mikael Blomkvist, reporter économique en Suède, est connu pour sa lutte contre les dérives capitalistiques douteuses de certains dirigeants et notables de son pays, mais il vient de perdre un procès pour diffammation contre l'un des hommes d'affaires le plus influant du pays. Le voilà presque ruiné, discrédité, et son magazine économique "Millenium", dont il est le co-fondateur, est au bord de la faillite.
Alors que son moral est au plus bas, le célèbre Henrik Vanger, patriarche de l'empire familial du même nom, décide de l'embaucher pour écrire un roman sur son empire famillial, mais surtout pour enquêter sur sa nièce disparue près de 40 ans plus tôt!
Drôle d'enquête, où il sera secondé par un drôle d'oiseau, Lisbeth Salander, au look gothique, au relationnel aussi évolué qu'une autiste, mais terriblement futée dès qu'il faut fouiner dans la vie et le passé de quelqu'un...

Ma note:
Ma critique: Ayant suivi le buzz sur cette trilogie, je ne le regrette pas. C'est un polar qui sort des sentiers battus, amusant comme tout, et si je devais qualifier ce livre en 2 mots, je dirais que c'est un polar bigarré!
Pourquoi donc? Et bien d'une part les personnages. Ce Mikael "super" Blomkist, véritable Don Quichotte des temps modernes, est un journaliste sublimé, intègre, qui ne juge pas les hommes, mais qui jugent les faits, et rien que les faits. On distingue très bien que Stieg Larsson y dépeint ce que devrait être un journaliste, avec ses convictions, mais surtout son devoir d'objectivité (je rappelle que Stieg Larrson est un ancien journaliste, ayant milité contre les milieux fachos).
L'autre "grand" personnage du livre, qui ne dépasse d'ailleurs pas les 152 cm, est cette gothico-autiste Listbeth Salander, petite fouineuse de génie mais avec de sérieux problèmes relationnels. Dès son plus jeune âge, elle ne voyait pas l'intérêt de communiquer et c'est ainsi qu'elle a été déclarée comme incapable, mise sous tutelle. Elle se joue de son statut d'inadapté et se contrefout de ce que pense les autres. et c'est par chance, qu'elle a trouvé sa place au sein de "Milton Security", où elle a pu montrer ses dons pour fouiner et trouver dans la vie des gens leurs plus honteux secrets.

Et cette curieuse rencontre de ces 2 personnages est des plus passionnantes, d'autant plus que l'intrigue a de quoi interpeler. Pourquoi donc Henrik Vanger reçoit-il une fleur sous cadre pour chaque anniversaire de la mort de sa nièce? Y'a-t-il un secret de famille bien plus terrible que les petites haines et coups bas entre descendants du vieux patriarches? Et puis comment Blomkvist va-t-il laver l'affront de son procès perdu?

Bref, pleins de questions auxquelles Stieg Larsson va répondre une à une, et ce pour notre plus grand plaisir. Cela se lit très facilement et avec une certaine frénésie par moment.
Certes, les premiers mois de l'enquête sur la disparation de 40 ans plus tôt et un peu longuette mais le style semi-amusé de l'écrivain, avec ses phrases courtes et parfois simpliste font que chaque page est un vrai délice.
Un polar compliqué qui ne se prend pas du tout la tête, un polar bigarré en somme!

Un mot sur l'auteur:
Stieg Larsson est mort en novembre 2004, suite à une crise cardiaque, et il n'a donc jamais connu le succès de sa trilogie. Né en 54 en Suède, il a été journaliste et grand reporter sur les conflits africains, avant de mener une croisade contre les dérives fascistes de la société suédoise, au sein de son mensuel "Expoe", où il a été rédacteur en chef. Ses positions anti-fascistes lui ont d'ailleurs valu quelques menaces de mort, et l'obligation de vivre sous une protection rapprochée.

Quelques liens: