La croupe du monde de Rugby ;-)

La victoire n'était sans doute pas méritée, mais cela FAIT DU BIEN!!!
Nous étions tous dubitatif avant l'entame du match contre la Nouvelle-Zélande sur le choix de Bernard Laporte, ainsi que sur cette coupe du monde assez bizarre qui traîne en longueur...
Et il aura suffit de 2 matchs pour relancer la dynamique et rappeler que l'Angleterre et La France sont de grandes équipes. Les médias européens, l'IRB et surtout IMG Sports peuvent savourer ces plaisirs après un moins de coupe de monde assez frustrant et décevant.

Le seul lot de consolation pour les Australiens et les Néo-Zélandais, c'est qu'ils pourront prendre ensemble un charter, cela coutera moins cher leur retour et pourront ensemble se consoler, car le voyage retour va être très long, car ils n'auront vu que la croupe d'européens soit-disant chancelants.

Quelle joie donc hier soir après ce match, et surtout ces 10 dernières minutes haletantes, où cela a été n'importe quoi et du n'importe comment face au Bulldozeur néo-zélandais, mais tel en guerre de tranchées 14/18, le seul mot d'ordre était: ils ne passeront pas. Et il ne sont pas passés!!! Ouf!!!
Pourtant, il faut avouer que nous ne méritions pas de gagner face cette ultra-domination des All-Blacks. 2 touches sur trois de perdues, des mêlés malmenées, des pénalités ratées et très peu d'occupation du terrain adverse, sans parler du temps de possession de balles où les néo-zélandais ont détenu plus de deux-tiers. Et pourtant, avec toute l'abnégation d'une équipe que l'on voyait vaincu et tous ces plaquages (+ de 175!) que l'on croyait en vain, ils l'ont fait! Michalak a mis 4 ans pour devenir le sauveur que nous attendions, c'est un peu tard, mais seul le présent compte, et il est tout à fait pardonné.
Toutefois, je regrette amèrement une chose dans cette coupe du monde, c'est cette organisation qui est un peu du n'importe quoi.
  1. La longueur du tournoi: Plus d'un mois et demi, des matchs principalement focalisés sur le week-end pour une meilleur vente des droits télés. On ne peut pas dire que que cela a été une coupe du monde des supporteurs. A part les supporteurs des équipes européennes qui pouvaient se payer le déplacement chaque week-end, on ne peut pas dire que cela a été un regroupement des peuples, mais plus un éparpillement. Faudra pas se plaindre dans 4 ans en nouvelle-zélande si aucun supporter ne pourra se payer leluxe de s'offrir des vacances pour couvrir tout le tournoi!!!
  2. Droits télés: Accordés à seul TF1 et son groupe), les spectateurs ont été en fait privés de nombreux matchs, et de très bons. Je pensais que Eurosports sur la TNT allait être du coup disponible pour tous, mais non. TF1 nous a encore montré sa croupe, et leurs commentaires footbalistiques m'ont fait hurler de rire (et de rage); du style: "quel beau une-deux", "à droite des poteaux" (alors qu'en Rugby le sens arbitral est inversé); "la barre transversale"; etc. Non, là, c'était trop. Impardonnable de leur part
  3. Histoire des maillots: Enfin, il y a cette histoire des maillots qui fait bévue. C'était pourtant clair, ou plutôt sombre: presque toutes les équipes ont assombris leurs maillots: les français d'abord avec ce bleu noir agressifs; les irlandais qui ont pris un vert très sombre; et les néo-zélandais et écossais qui l'avaient déjà, c'était donc couru d'avance que nous allions avoir ce genre de problème.
  4. Matchs de foot en même temps: Gestion de la LFP incongrue, décalant les matchs à la dernière minute, ou voire encore pour Montpellier, à une date encore non déterminée. Pourtant, les dates des matchs étaient connues avant même que le calendrier des matchs de L& et L2 soit fait.
  5. 1/4 de Finale à Cardiff: Enfin, cerise sur le gateau, le match à Cardiff avait une chance sur 2 d'être pour la France... et effectivement, cela a été le cas... c'était pourtant probable!!!
Bref, malgré la joie d'avoir l'équipe de France en demi-finale, on peut regretter que le rugby devienne un peu comme le football, et la preuve, c'est pas forcément les équipes les plus fortes qui gagnent... Mais bon, on ne va pas s'en plaindre!!! ;-)