Richard Montanari - The Rosary Girls

Après l'excellent John Katzenbach (The analyst), voici un autre livre ayant occupé mes longues après-midi estivales: The rosary Girls de Richard Montanari (Déviances en français), un thriller US dans la plure pure tradition de ces 2 dernières décennies, comptant l'histoire d'un serial killer gothico-mystique poursuivi par 2 flics de Philadelphie.
Résumé: Kevin Byrne est un vétéran de la police criminelle de Philadelphie. Flic usé, détruit par ses années de service, il doit faire équipe avec Jessica Balzano, nouvelle venue dans le service, lorsqu’une adolescente fréquentant une école catholique de la ville est retrouvée violée et atrocement mutilée, les mains jointes dans un geste de prière.

Ma note:
Remarque: lu en anglais
Ma critique: Voilà un petit peu de lecture qui se lit tout seul, qui vous mène à la poursuite d'un serial-killer gothico-mystique et aux 2 flics au grand coeur que tout oppose. Comme indiqué en introduction, c'est un thriller à sensation qui est finalement assez conventionnel.
D'une part, nous avons donc un serial-killer, qui prend un malin plaisir à tuer de jeunes filles issues d'écoles catholiques, et il les mutile dans des actes de prière avec les mains clouées et tenant un chapelet, ainsi qu'un indice où aura lieu le prochain sacrifice.
D'autre part, nous avons 2 flics que tout oppose (ou presque). Un vétéran, qui pourchasse ses vieux démons et utilisent des mèthodes peu orthodoxes dans ses enquêtes, et qui est doué, depuis avoir échappé à la mort quelques années plus tôt, d'un sixième sens, qui fait de lui un très bon profiler. Sa collègue est une jeune détective très douée, boxe-fighteuse à ses heures perdues, pleines d'idéaux dans sa quête policière. Evidemment, avec 2 flics comme cela, notre serial-killer aura du mal à en echapper. Et Richard Montanari nous fait le coup (qui m'énerve de plus en plus) de s'en prendre à la famille des flics.
Toutefois, hormis ces concepts bateau du thriller US, Richard Montanari prend un certain plaisir à mettre des fausses pistes à peu près partout, et à nous dévoiler la véritable identité du tueur que très peu avant son arrestation, donnant ainsi un suspense important au livre. Par ailleurs, alors qu'il est très gentil avec sa belle détective, il n'épargne pas son flic vétéran, en le mettant dans des situations embarrassantes, bien au delà de la légalité et l'éloignant de l'enquête.
Ce thriller est donc plutôt pas mal, évitant les sempiternelles du genre (un serial-killer sur-humain, avec une tonne de moyens à sa disposition; et des flics super-intelligents), assez proche des premiers James Patterson, même si cela reste assez superficiel comme thriller. Quelques liens: