Des chansons qui comptent, vol.3

On a tous quelque chose de Tennessee... disait l'autre. Enfin, on a surtout à un moment donné, une chanson, un air, un refrain qui vous hante et qui vous marque pour pas mal de temps. Voici donc 2 chansons qui m'ont donné le coup de fouet au moment où il fallait, et qui m'ont permis d'aller plus loin, au-delà de ce que je pensais.


Nine Inch Nails - Last

Hiver 92/93, j'errais en BTS Compta-Gestion sans vraiment trop comprendre toutes les subtilités de la comptabilité... Et le printemps arrivait à grand pas avec tous ses examens blancs, révélant un constat: je n'aurais jamais plus de 8/20 en Compta. Et avec un coeff de 6 (alors que le reste des coefficients ne dépassaient pas les 3), la tâche me semblait difficile, voire impossible. Le premier jour de l'examen du BTS a commencé par l'épreuve de compta-gestion, 6 heures durant, et en sortant de là, un constat.: "si j'ai 6, c'est un miracle!" Arrivé à la maison, je me suis mis l'album "broken" de Nine Inch Nails pour me défouler. Et pour me défouler, je me suis défoulé. Le morceau "last" a été d'une violence inouïe... à fond les enceintes, dansant, sautant, me jetant contre les murs, je me suis vidé de tout mon stress et de mon sentiment d'échec de mon BTS!
Résultat: j'ai repris confiance et j'ai donné le meilleur de moi-même pour les reste des épreuves à faible coefficient. Et à l'annonce des résultats, et ceci malgré mon 5/20 en Compta-gestion, j'ai eu mon BTS! J'avais tellement bien performé sur les autres épreuves que j'aurai même pu avoir un joli 2/20 en compta-gestion (coeff 6!!!!) pour décrocher mon BTS.
Bref, tout ça pour dire que c'est grâce à cette chanson, ce morceau, ce moment de défoulement qui m'a permis d'aller au-delà ce de que j'espérai, et d'avoir pu intégré une Sup de Co, et faire le métier que je fais aujourd'hui. J'en serais redevable à Trent Reznor pour le reste de ma vie entière.

Nine Inch Nails - "Last"
[ album "Broken" (1992) ]

Gave up trying to figure out my head got lost along the way
Worn out from giving it up my soul I pissed it all away
Still stings these shattered nerves
Pigs we get what pigs deserve
Im going all the way down I'm leaving today
Come come come on you've gotta fill me up
Come come gotta let me inside of you
Come come come on you're gotta fix me up
Come come gotta let me inside of you
Still feel it all slipping away but it doesn't matter anymore
Everybodys still chipping away but it doesn't matter anymore
Look through these blackened eyes
You'll see ten thousand lies
My lips may promise but my heart is a whore
Come come come on you've gotta fill me up
Come come gotta let me inside of you
Come come come on you're gotta fix me up
Come come gotta let me get through to you
This isn't meant to last
This is for right now
I know its all getting away it comes to me as no surprise
I know what's coming to me is never going to arrive
Fresh blood through tired skin
New sweat to drown me in
Dress up this rotten carcass just to make it look alive
Come come come on you've gotta fill me up
Come come gotta let me inside of you
Come come come on you're gotta fix me up
Come come gotta let me get through to you
This isn't meant to last
This is for right now
I wish I could put the blame on you
I want you to make me
I want you to take me
I want you to break me
Then I want you to throw me away


 


[object Object]
PorcupineTree_Deadwing.jpg, fév. 2021

 

Porcupine Tree - Arriving Somewhere (But Not Here)

Issu de l'album "Deadwing" de Porcupine Tree, "Arriving Somewhere (But Not Here)" raconte ce moment de dure réalité où vous vous rendez compte que vous vous êtes totalement fourvoyé, que vous êtes à l'opposé de là où vous comptiez être. Entre déception, spleen, panique et fatalité, ce morceau, apparemment cool avec des phases ascendantes et descendantes, a en son coeur un pur moment de rébellion. Ce moment où la musique s'accélère, un peu comme si c'était le dernier sursaut d'orgueil, ou plutôt ce fameux moment de panique quand vous vous rendez compte que vous ne pensiez pas en arriver si bas... Cette accélération, parfaitement construite, crée une ambiance hallucinogène et donne une véritable envie de taper du pied, une envie de toucher enfin le fond pour mieux rebondir et aller enfin vers le haut. Et la phase calme qui suit ce moment rapide est d'une très grande sérénité, d'une beauté immaculée et d'une puissance insoupçonnée. Bref, "Arriving Somewhere (But Not Here)", c'est près de douze minutes de bonheur, à écouter et réécouter en boucle sans se lasser.

Porcupine Tree - Arriving Somewhere (But Not Here)
[Deadwing - 2005]

Never stop the car on a drive in the dark Never look for the truth in your mother's eyes Never trust the sound of rain upon a river rushing through your ears Arriving somewhere but not here Did you imagine the final sound as a gun? Or the shattered windows of a car? Did you ever imagine the last thing you'd hear as you're fading out was a song? All my designs simplified And all of my plans compromised All of my dreams sacrificed Ever had the feeling you've been here before? Drinking down the poison the way you were taught Every thought from here on in your life begins and all you knew was wrong? Did you see the red mist block your path? Did the scissors cut a way to your heart? Did you feel the envy for the sons of mothers tearing you apart?

 

  • Lien sur Porcupine Tree
  • Site officiel

Précédentes chansons qui comptent...