Levallois ou la nouvelle république bananière en France?

Alors que Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur et futur présidentiable, demande à tous les élus de la nation d'être irréprochables, nous allons sans doute assister à un petit arrangement avec l'un de ses plus grand ami politique: M. Balkany, maire de Levallois, qui espère que sa dette suite à sa condamnation pour abus de biens sociaux, soit mise aux oubliettes.
Montant de la dette: 230 865.57 Euros. Et qui va payer? Les contribluables de Levallois, même pas! C'est nous tous, puisque la demande a été faite auprès du Ministre des Finances.
Comme l'indique Le monde, on a de quoi être dégouté de ce nouvel affront de nos politiques sur leurs petites affaires courantes. A ce que je sache, M. Balkany, a été condamné pour abus de biens sociaux pour avoir employer durant plusieurs 3 employés de la mairie à ses fins personnelles, et il est en devoir de régler ses dettes vis-à-vis de la collectivité.
Pour rappel, 500 000 Euros, cela revient à employer 3 personnes à 3000 Euros brut sur près de 4 ans!
C'est encore une fois la preuve que nos politiciens se fouttent royalement de nous, surtout que nous sommes en période électorale, et qu'ils devraient au contraire, montrer patte blanche et fidélité à la nation.
Mais bon, on sait, c'est M. Balkany, et c'est le département des hauts-de-seine est le plus riche de France... Tout ceci donne l'impression que ce département est un peu une république bananière avec ses propres règles que l'on réécrit chaque jour.
Par ailleurs, je ne résiste pas à vous rappeler de relire la question posée le 16/12/2002 dans le journal Officiel (page 4905), où M. Balkany demandait au ministre de l'intérieur, comment faire pour que ses employés lui coûtent moins cher, et que l'Etat en prenne déjà une partie!
Ouais, c'est ça, comme je disais il y a quelques temps, Sarko, c'est Facho, mais en plus beau!