Livre: "Hidden assassins" de Robert Wilson

Robert Wilson est un de mes auteurs favoris et c'est avec un très grand plaisir que j'ai lu le troisième livre mettant en scène l'inspecteur Javier Falcon. Comme généralement sur toutes les sagas d'inspecteurs, il est fort utile d'avoir lu les précédents.
Attention, ce livre n'est pas encore paru en français... va falloir attendre un petit peu.
L'histoire:
Javier Falcon, inspecteur de la police de Séville enquête sur la mort d'un homme mort découvert dans une décharge de la ville. Tout a été fait pour que le cadavre ne soit pas identifiable: son visage a été brulé à l'acide et ses mains ont été découpées. A peine 2 jours d'enquête qu'une terrible explosion détruit un immeuble et une crèche voisine dans la banlieue de Séville.
Toute la police de Séville est sur l'affaire, d'autant plus que l'immeuble hébergeait une mosquée. Au vu l'importance de l'explosion, tout porte à croire qu'il s'agit d'une bombe qui a explosé par accident et qu'elle était destinée à une attaque terroriste de très grande envergure, sans doute plus grande que celle de mars 2004 à Madrid.

Ma note:
Remarque: lu en anglais
Ma critique: Avant toute chose, il est quasiment impératif d'avoir lu Meurtres à Séville et Les damnés de Séville si on veut comprendre toute la psychologie des personnages principaux. D'autant que l'auteur fait intervenir des personnages des précédents livres uniquement pour leur interaction dans l'affectif de l'inspecteur. Le lecteur qui découvre Javier Flacon pour la première fois en sera un peu perdu... Quoiqu'il en soit, ne passez pas à côté du premier livre "Meurtres à Séville" qui reste un de mes polars préférés!
Donc, Dans ce nouvel épisode, Robert Wilson nous mène une fois de plus dans les rues surchauffées de Séville avec comme guide Javier Falcon, enquêtant sur un cadavre non identifiable; une explosion accidentelle(?!) de terroristes islamistes(?!) et une affaire de moeurs qui défraye toute la haute-bourgeoisie sévillane. Mais surtout, Robert Wilson revient vers un terrain dans lequel il nous a fait frissonné avec 2 de ses précédents livres "Une mort a Lisbonne" et "La compagnie des ombres": le roman d'espionnage.
"The hidden assassins" est donc à la fois un polar, un thriller psychologique et un roman d'espionnage. Après le rythme assez lent de ses 2 premières enquêtes, Javier Falcon subit une enquête où il est constamment dans l'oeil du cyclone. Tout se déchaîne pour lui faire perdre pied (et tête). Entre le contre-espionnage espagnol cherchant ses taupes, les politiques cherchant à stigmatiser la haine Occident/Orient, les fausses pistes, ses anciennes relations (extra-)conjugales et ses amitiés maghrébines; Javier Falcon mène tambour battant cette enquête qui se complexifie de plus en plus.
Sans en faire un super-flic, Robert Wilson est arrivé à placer son héros au coeur de l'action de manière très crédible. Tout est consu de fil d'or et aucune grosse ficelle n'est visible. Et plus l'enquête avance, plus les lignes directrices divergent et pointent vers de nouvelles (fausses) pistes, vers de nouveaux leurres cachant leur ombre la vérité. Et comme le disent les andalous: "el mejor del sol es la sombra"!
Cette suite est de loin la plus complexe, parfois un peu difficile à suivre, comme ces discussions sur le pourquoi du terrorisme et des différents fanatismes religieux, mais aussi sur les nouvelles sphères du pouvoir dans lequel javier Falcon met le doigt, l'entrainant certainement vers de nouveaux horizons pour les prochains livres (enfin j'espère!)


Biographie de l'auteur
Né en 1957, Robert Wilson, ancien diplômé de l'université d'Oxford, partage aujourd'hui son temps entre la Grande-Bretagne, l'Espagne et le Portugal. Son roman "Une mort à Lisbonne" a reçu le Prix du meilleur roman policier en Angleterre en 2001.