Fish en concert : a return to childhood

FishAh, quel plaisir de revoir Fish, l'ancien chanteur de Marillion, en concert.
C'était le mercredi 08 novembre dernier à La Locomotive, et le clou du spectacle a été de nous relivrer 20 ans après l'intégralité du fantastique concept album "Misplaced Childhood".


Au début du concert, j'avoue avoir été un peu sceptique. D'une part, Fish, sans ses anciens acolytes de Marillion, ne dégage plus la même aura.
D'autre part, Fish n'a jamais su s'entourer de bon musicos bien longtemps et il a gardé ses potes, qui se débrouillent tant qu'ils peuvent à rejouer du marillion.
Et puis Fish se fait vieux. Durant l'entracte après la première, je l'ai d'ailleurs croisé, il sortait juste de son bus et rentrer dans la salle de concert. Il m'a paru bien fatigué le bougre, avec son maillot des Heart of Midlothian. Je lui ai fais un grand sourire un peu benêt et il m'a dit salut... Juste le temps de lui dire "Happy to see you back in France".
Il faut dire aussi que son public a bien veilli... J'ai revu quelques bonnes vieilles têtes de fans des années 80/90 et l'entame du show a été un peu difficile à chauffer, tel un moteur diesel.

Il a fallu quand même 3 chansons pour que le public soit conquis et que Fish lâche toute sa haîne contre George W. Bush pour que le public réponde et saute de joie sur le morceau "brother 52" et "Innocent Party", 2 brulôts anti-politiques (rappel: Innocent party commence par la phrase suivante: Ne me parlez pas de justice, de liberté, de vérité ni de démocratie quand tout ce que vous me laissez ne sont que faux espoirs, mensonges et promesses non tenues".
Avant d'entamer le" misplaced show", fish termina par un fantastique "Credo" où le public entonna avec bonheur le champ "Credo" pendant que un à un chaque musicien faisiat son solo, avant de quitter la scène pour un repos bien mérité. Et donc après, ce fût le bonheur intense... "La gazza ladra" pour nous rappeler de bons souvenirs marillionesques et l'entrée de Fish pour entamer "pseudo silk kimono".
Ah, y'a pas à dire. Cet album est tout simplement génial. Que de souvenirs!!!! j'en avais des frissons plein partout... je me revoyai, 20 ans plutôt, en train de suivre les paroles sur la double pochette intérieure de mon 33T... Un vrai retour en enfance!!!
Après ce revival, Fish entama un somptueux "Fugazi", en nous rappelant d'ailleurs dans quelle circonstance il avait écrit la chanson. Je crois même que c'est la meilleure version de "Fugazi" que j'ai entendu. moi qui ai toujours trouvé Frank Usher un mauvais guitariste, là, je l'ai trouvé bon. Certes, pas aussi génial que Steve Rothery, mais maintenant, il se défend et interprète comme il faut les chansons de Marillion.
Ah, vivement l'an prochain que Fish fasse son comeback en France...

Pour écouter quelques morceaux:

Get the Flash Player to see this player.